Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Chantage contre le Maroc : une journée de détente le 26 janvier
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Chantage contre le Maroc : une journée de détente le 26 janvier

Chantage contre le Maroc : une journée de détente le 26 janvier

Par: le mercredi, décembre 16, 2015

PicMonkey-Collage

La Cour d’appel de Paris mardi à délibérer le 26 janvier, le cas des Marocains de chantage dont Eric Laurent, Catherine ghrasier.

Dans une déclaration à la presse après une audience tenue dans une chambre de la Cour d’appel de Paris, a déclaré Eric Dupond-Unis wemoriti avocat « ont mis de pseudos journalistes avocats sur l’idée que la présence du ministère public à Paris, a été de deux juges d’instruction et de la police », soulignant que la partie marocaine estime que leur présence était « très rassurant » procédure.  » Nous avons développé l’idée que c’était très surprenant qui a critiqué la présence du ministère public à Paris et du côté marocain, eu notre garantie totale et parfaite bonne foi, a déclaré me Dupond-Moretti. Le procureur général a demandé à la Cour d’appel de Paris que ce singulier rejetée en permanence, il a souligné, ajoutant que « nous sommes très confiants de l’ouvrage sera à cette demande. » il a également dit que les avocats des deux journalistes Français a demandé l’annulation des enregistrements, disant qu’ils étaient « extrêmement troublés » par ces enregistrements ». Les clients ont reconnu ces enregistrements, ils n’ont pas de contestation et reconnaître les faits et dit maintenant vouloir tout disparaître comme magie, « il a noté, ajoutant que 40000 € trouvés dans leurs poches. » Événement aucun fait de peaufinage, têtu «, a-t-il souligné, ajoutant que » il est temps que ceux qui l’a fait donc puni. « comme un rappel que les journalistes ont été placés en janvier aux fins d’examen au Maroc essayant de chantage, avant de comparaître devant un juge. Le journaliste Français Eric Laurent contacté Royal Court annoncé qu’il s’apprêtait à publier, avec Catherine ghrasier, un livre sur le Maroc, mais était disposé à abandonner si nous avons remis plus de 3 000 000 euros. Après la première rencontre entre le journaliste et l’avocat représentant la partie marocaine, le Royaume du Maroc a décidé de déposer une plainte auprès du parquet de Paris. Une autre réunion a été organisée avec un journaliste Français sous contrôle policier et de la SCP qui a été enregistrée dans les mots d’Eric Laurent, pris des photos. À la troisième réunion, sous contrôle policier, donné d’argent à deux journalistes qui ont accepté et même signent un contrat, « signature reconnue coupable, extorsion et chantage d’une valeur de voyous » avait affirmé me. Moretti dit le plan d’action pour la Méditerranée.

 

 

 

 

 

 

Source Menara

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes :