Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le représentant du Maroc auprès de l’Ambassadeur des Nations Unies à Genève, Mohamed Auajjar, admis au bénéfice de l’engagement collectif pour le défi de l’extrémisme violent
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Le représentant du Maroc auprès de l’Ambassadeur des Nations Unies à Genève, Mohamed Auajjar, admis au bénéfice de l’engagement collectif pour le défi de l’extrémisme violent

Le représentant du Maroc auprès de l’Ambassadeur des Nations Unies à Genève, Mohamed Auajjar, admis au bénéfice de l’engagement collectif pour le défi de l’extrémisme violent

Par: le vendredi, décembre 4, 2015

maroc
Il s’est félicité de l’expérience marocaine dans le domaine de la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent dans le dialogue politique, qui s’est tenue jeudi à Genève en présence de diplomates et d’experts internationaux.

Dialogue sur les politiques a été assisté par le Maroc et les Etats-Unis dans 25 représentants permanents de l’Afrique et du Moyen Orient, Amérique, Asie et Europe et 10 think tanks dans les zones actives dans le cadre de la lutte contre l’extrémisme.

Il s’agit, entre autres, l’engagement global pour le financement communautaire et la flexibilité (GCERF), direction centre, GCSP Group globales rights, le Centre de coopération internationale (Université de New York) et le Centre International pour la sécurité coopérative.

Plusieurs intervenants ont rendu hommage au Royaume pour ses efforts visant à renforcer le dialogue multilatéral et en collaboration et une action coordonnée dans la lutte contre l’extrémisme violent.

À cet égard, il s’est félicité l’Ambassadeur des États-Unis aux Nations Unies à Genève, Keith Harper, rôle du Maroc comme un « acteur clé ici à Genève et d’autres endroits dans ce domaine. » et précisé que l’Arabie saoudite demeure un partenaire essentiel dans le développement d’un « nouveau partenariat approche, mais aussi à créer un climat pour résoudre le problème de l’extrémisme violent ».

« Le Maroc a été parmi les principaux acteurs qui ont contribué à renforcer la crédibilité de la résolution sur les droits de l’homme et la lutte contre l’extrémisme violent », adoptée en septembre dernier par le Conseil des droits de l’homme, a déclaré un diplomate américain. Il n’a pas manqué à cet égard saluer « Maroc », disant Qu’aux Etats-Unis va continuer à promouvoir une coopération étroite sur cette question.

Il a souligné l’importante contribution du Maroc à la recherche de moyens lutter contre l’extrémisme violent par le chef du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, Déborah allemand Rucker.

Pendant ce temps le diplomate a été impressionné par progrès au Maroc pour la promotion et la protection des droits de l’homme, notant que le Royaume pourrait servir de modèle pour les autres pays de la région.

À son tour, le directeur du Centre de Genève pour la politique de sécurité (GCSP), prestigieuse et éminente Christian Dussey précieuse contribution de Rabat dans la lutte contre la menace terroriste et contre l’extrémisme violent, se référant à l’utilisation que le Maroc a fait en France dans le sillage des attaques terroristes le 13 novembre à Paris et en Espagne pour contrecarrer le projet d’attentats à Barcelone.

Le représentant du Maroc auprès de l’Ambassadeur des Nations Unies à Genève, Mohamed Auajjar, en l’occurrence, il y avait une augmentation de 80 % en 2015 par rapport à l’année précédente, étant donné que le coût économique de ces mesures est estimé à $ 53 milliards.

Appelé Mohamed Auajjar engagement collectif à défi humanitaire de l’extrémisme violent, « Un engagement qui transcende les frontières, les religions et les civilisations ». « Un message d’unité et de fermeté face à l’extrémisme violent, les horreurs et les conséquences nécessaires », comme l’a souligné en particulier.

Le diplomate a noté que la question est de savoir comment créer une cohérence globale entre les différentes initiatives prises dans le cadre de la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent. Cette question, a-t-il dit, doit demander quelques jours de la présentation par le Secrétaire général de l’ONU, l’Organisation des Nations Unies de plan d’action sur la prévention et la lutte contre ce phénomène.

Dans ce contexte, l’Ambassadeur a déclaré que pour relever ce défi, Maroc a mis en place une approche intégrée et multidimensionnelle, qui met l’accent sur l’importance cruciale de la Commanderie des croyants et la réforme du champ religieux et la sécurité des citoyens. Il a ajouté que travailler pour prévenir la propagation de la haine, ainsi que les piliers économique et social met l’accent sur l’initiative nationale pour le développement humain et un pilier pour promouvoir le respect des droits de l’homme.

Cette réunion, la première du genre, examiné le concept de prévention de l’extrémisme violent sous toutes ses formes, du point de vue de la promotion d’une approche globale et coordonnée au sein et en dehors du système des Nations Unies.

Les réflexions et les échanges d’experts et d’éminents intervenants gravitant autour des expériences nationales dans la prévention de ce phénomène et les meilleures pratiques qui ont émergé dans ce domaine local, national, régional

Source le Matin

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,