Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Syndicats de geler sa participation au Conseil d’administration de plusieurs institutions représentatives
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Syndicats de geler sa participation au Conseil d’administration de plusieurs institutions représentatives

Syndicats de geler sa participation au Conseil d’administration de plusieurs institutions représentatives

Par: le lundi, décembre 28, 2015

le matin
Syndicats élèvent leur voix contre le chef du gouvernement. Après avoir procédé à diverses formes de protestation dans tout les cours des deux derniers mois, UMT, CDT, UGTM et FDT convenu à un nouveau niveau. Ils ont l’intention de geler la participation dans les commissions et autres organes administratifs des institutions plus représentatives. Il s’agit de la Caisse nationale de sécurité sociale, la société de l’assurance maladie nationale, l’Office de la formation professionnelle et la promotion du travail, la négociation collective du Conseil, le Conseil supérieur de la fonction publique Conseil de médecine du travail.

Llalnkabat plus représentative (à l’exception de l’UNTM, proche du parti justice et développement), sont tous les bons moyens de pression sur le gouvernement à revoir sa politique sociale, en particulier en ce qui concerne le train de réformes de pension épineux. En effet, lorsque le premier ministre abdelilah benkirane réforme plan par les parlementaires à la réunion mensuelle sur la politique générale du gouvernement mardi, quatre des fédérations syndicales plus représentatives, à savoir l’Union des travailleurs marocains (UMT) et la Confédération démocratique du travail (CDT) et l’Union générale des travailleurs (UGTM) Maroc et la Fédération démocratique du travail (FDT), a consulté sur les moyens de répondre à la vision du pouvoir exécutif.

Après la réunion, les quatre stations a décidé de geler les participation aux conseils d’administration et autres administrations institutions plus représentatives. Selon le chef FDT, Abdul Rahman Ibrahim, surnommé « Le Matin », les quatre stations ne précise pas la durée de cette mesure, qui fera référence s’ajoute au Fonds national de sécurité sociale, l’Office National d’assurance-santé et le Bureau de la formation professionnelle et la promotion du travail, négociation collective, Conseil, Conseil suprême pour les employés du secteur public et le jury de médecine du travail. Syndicats, après deux mois, riches en événements, a également décidé d’organiser un sit-in dans les syndicats sectoriels nationaux devant le Parlement le 12 janvier. Selon le Secrétaire général de la FDT, « sit-in vient en réponse à la position du gouvernement qui ne tenait aucun compte de la note, qui a été adressée par les partenaires sociaux et a choisi de prendre des mesures unilatérales dans la manipulation des fichiers sensibles ». M. Ibrahim a déclaré tel comportement de la part du salaire des dirigeants avec leurs plantes. Bien sûr, des actions de protestation des syndicats épaule ne s’arrête pas là. En effet, programmé une grève générale dans les secteurs privé et public et les collectivités locales. En attendant un accord sur une date pour ce travail et les syndicats prérent garder cette carte comme dernier moyen de pression sur le gouvernement. Dans un communiqué publié après leur réunion mardi et les quatre syndicats, a déclaré que le mémorandum sera envoyé aux présidents et secrétaires généraux des partis politiques nationaux au profit de le « impasse » que live nation et des conséquences négatives pour le social, politique et économique.

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article