Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le projet marocain d’énergie solaire compte parmi les « plus grands et les plus avancés » du monde
Actualités du Maroc » Economie » Le projet marocain d’énergie solaire compte parmi les « plus grands et les plus avancés » du monde

Le projet marocain d’énergie solaire compte parmi les « plus grands et les plus avancés » du monde

Par: le mardi, avril 12, 2011

projet maroccain de energie solaireLe projet marocain d’énergie solaire, qui entend garantir environ 14 pc des besoins en électricité du Royaume, compte parmi les projets énergétiques les « plus grands et les plus avancés » en Afrique du Nord et dans le monde, écrit mardi « Dow Jones Newswires », support électronique des publications américaines « The Wall Street Journal », « SmartMoney » et « Barron’s ».

Le projet énergétique d’envergure fait partie d’un large effort visant à renforcer les capacités industrielles de l’économie marocaine, en tirant avantage de sa proximité avec les marchés européens et africains, notamment pour ce qui est des secteurs de l’automobile, de l’aéronautique, l’agro-industrie et l’électronique, précise-t-on de même source.

Citant le ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Ahmed Réda Chami, Dow Jones Newswires précise dans ce sens que quatre consortiums ont été déjà présélectionnés pour la station de Ouarzazate, la première de ce projet de 9 milliards de dollars qui entend fournir une capacité globale de 2.000 mégawatts d’ici 2020, ajoutant que le Maroc devra annoncer d’ici la fin de l’année en cours l’attribution du contrat de réalisation de ce mégaprojet.

Chami a également relevé, dans un entretien à Dow Jones NewsWires, que l’agence marocaine de l’énergie solaire, chargée de piloter ce projet, a réussi à aligner des sources de financement de la part de plusieurs agences multilatérales à même de bénéficier au consortium sélectionné.

Le ministre a, par ailleurs, souligné que le Maroc a aussi réussi à attirer les flux d’investissements étrangers, qui s’acheminaient auparavant vers l’Europe de l’Est et le Mexique, grâce notamment à l’abondance d’une main d’oeuvre bon marché et la position géographique privilégiée du Royaume.

Le Maroc, a-t-il poursuivi, cherche également à améliorer sa compétitivité en remplaçant sa politique de taux de change fixe par un régime de changes flexibles.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,