Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Rabat et Berlin se félicitent de la qualité « exceptionnelle » de leurs relations bilatérales
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Rabat et Berlin se félicitent de la qualité « exceptionnelle » de leurs relations bilatérales

Rabat et Berlin se félicitent de la qualité « exceptionnelle » de leurs relations bilatérales

Par: le vendredi, septembre 13, 2013

Le Maroc et l’Allemagne se sont félicités de la qualité « exceptionnelle » de leurs relations bilatérales, à l’occasion de l’entrée en vigueur jeudi de la « Déclaration de Rabat » relative aux relations maroco-allemandes.

5850739-8722297

Dans cette Déclaration, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani, et son homologue allemand, Guido Westerwelleles, ont souligné « la qualité exceptionnelle et la profondeur des relations bilatérales de longue date entre le Maroc et l’Allemagne », notant avec satisfaction « l’intensité » de la coopération entre les deux pays, basée sur les intérêts et les valeurs communes, aussi bien sur le plan bilatéral que sur des questions régionales et globales.

Les ministres ont également relevé avec « grande satisfaction » l’excellence de la coopération bilatérale dans le domaine de l’enseignement supérieur et l’échange scientifique et décidé, conjointement, d’explorer les voies et moyens pour renforcer cette coopération, y compris entre les Académies diplomatiques des ministères des Affaires étrangères des deux pays.

A cet effet, la partie marocaine a exprimé son souhait pour que la partie allemande facilite les procédures de mobilité et de séjour des étudiants marocains durant leur scolarité et envisager la possibilité de réduire les frais des universités allemandes.

Sur le plan régional et global, les deux parties ont estimé que le processus de réformes marocain devrait continuer à être soutenu par tous les instruments pertinents de l’Union Européenne (UE), afin d’atteindre les objectifs énoncés par le partenariat Maroc-UE, un espace commun de valeurs partagées, ainsi qu’un espace d’économie commune.

Il est à rappeler, dans ce contexte, que le Maroc et l’Allemagne ont souligné, le 22 avril dernier à Rabat, l’importance du lancement des négociations sur un « Accord de Libre-échange approfondi et complet ».

MM. El Otmani et Westerwelleles se sont également réjoui du succès du dialogue sur la migration, la mobilité et la sécurité entre l’UE et le Maroc, estimant que la Déclaration Commune sur le partenariat de mobilité est une « réalisation importante » pour la collaboration de l’UE et du Maroc dans le domaine de la migration et envoie un signal fort à la région.

Ils ont d’autre part souligné la nécessité de consolider la coopération politique et l’intégration économique entre les membres de l’Union du Maghreb Arabe afin d’assurer la sécurité, la stabilité et lutter contre le terrorisme. Ils ont également évoqué l’importance des contacts parlementaires dans le renforcement des relations bilatérales et réitéré leur engagement à coopérer davantage dans le domaine de l’énergie, considéré en tant qu’élément essentiel dans la consolidation de ces liens, rappelant le partenariat énergétique maroco-allemand établi en 2012.

Le responsable allemand a salué les réformes politiques, sociales, économiques et institutionnelles ainsi que les autres initiatives entreprises par SM le Roi Mohammed VI, tout en soulignant le rôle important que le Maroc continue de jouer en faveur de la stabilité, la sécurité et le développement durable dans la région de l’Afrique du Nord.

Au sujet de la question nationale, M. Westerwelleles a réitéré le soutien de son pays aux négociations en cours, menées par les Nations Unies afin de parvenir à une solution politique, pacifique, durable, et mutuellement acceptable du conflit du Sahara, notant que le Conseil de Sécurité a qualifié de sérieux et crédibles les efforts du Maroc pour faire avancer le processus de règlement de ce différend.

L’Allemagne n’a pas manqué de saluer, à cette occasion, le rôle important joué par le Maroc au Conseil de Sécurité, ainsi qu’au sein des institutions régionales, notamment au Mali, afin de faire face aux risques élevés de l’instabilité et de l’insécurité dans la région du Sahel et au-delà.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,