Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Rabat candidate pour abriter le 4ème Congrès Mondial de CGLU en 2013
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Rabat candidate pour abriter le 4ème Congrès Mondial de CGLU en 2013

Rabat candidate pour abriter le 4ème Congrès Mondial de CGLU en 2013

Par: le mardi, novembre 2, 2010

« Trois autres villes ont également affiché leur volonté de se porter candidates pour abriter ce congrès en l’occurrence Nantes, Valence et Istanbul », a déclaré à la MAP le maire de Rabat, M. Fathallah Oualalou en marge de sa participation à une rencontre du conseil panafricain des Cités et gouvernements locaux unis (CGLUA).

M. Oualalou, qui également vice-président de CGLUA et président de l’association pour l’Afrique du Nord, s’est déclaré « confiant » dans les chances de la capitale marocaine pour abriter cette rencontre internationale.

Il a précisé que la réunion du Caire sur « les collectivités locales et le défi de l’unité et du développement de l’Afrique », est l’occasion pour appeler à une forte participation africaine au congrès de Mexico et au soutien à la candidature du Maroc.

Selon le dossier de candidature marocaine, « Les gouvernements locaux promoteurs de la paix et du dialogue entre les civilisations » sera le thème proposé pour ce 4ème congrès mondial de CGLU.

Le choix du thème tient compte de la spécificité de la ville de Rabat, « fondée sur diverses cultures qui s’acceptent, qui s’enrichissent mutuellement et qui permettent d’aller dans le sens de la démocratie, des valeurs des droits de l’homme et de la promotion de la paix », précise-t-on de même source.

Outre CGLU, la ville de Rabat est également membre et partenaire de plusieurs organisations des collectivités locales et pouvoirs locaux à l’échelle nationale et internationale, tels que l’Association Nationale des Collectivités Locales du Maroc, l’ Organisation des Villes Arabes, l’ Organisation des Villes et Capitales Islamiques (OVCI), la CGLUA et du COPPEM organismes, rappelle la même source.

Selon la même source, cette plate-forme importante pour le dialogue collectif entre les pouvoirs locaux permet à Rabat de contribuer avec ses partenaires à promouvoir la paix et le dialogue entre les civilisations.

« Affronter les risques et saisir les opportunités pour un développement durable »,  » Gouvernance : repenser les places des gouvernements locaux et collectivités locales dans la gouvernance mondiale », « Les enjeux de l’économie verte, quelles perspectives pour les collectivités locales ? » figurent également parmi les thèmes qui seront débattus lors de ce congrès international.

Pour les organisateurs, « la dynamique de la réforme du processus de décentralisation et de régionalisation menée par le Maroc dans le sens de l’approfondissement de la démocratie, permet à Rabat de contribuer avec les autorités locales du monde à atteindre les objectifs de la gouvernance mondiale ».

Née en mai 2004 de la fusion de deux organisations, la Fédération mondiale des cités unies (FMCU) et l' »International Union of Local Authorities » (IULA), rejointes ensuite par le réseau Metropolis, CGLU regroupe les grandes associations nationales de pouvoirs locaux dans 136 pays du monde ainsi qu’un certain nombre de villes adhérant individuellement.

Basée à Barcelone, CGLU agit dans les domaines de la démocratie locale, de la décentralisation et de la coopération décentralisée en vue de contribuer au développement local et d’améliorer les services urbains (accès à l’eau, à l’habitat, transports, planification..).

Elle assure également la représentation des autorités locales du monde auprès des institutions internationales pour défendre leurs valeurs (la paix, la solidarité) et leur rôle dans les grands dossiers de la gouvernance mondiale qui les concernent.

marocjournal.net

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , ,