Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Raja-FAR : un penalty et puis, ça se gâte
Actualités du Maroc » Sport » Raja-FAR : un penalty et puis, ça se gâte

Raja-FAR : un penalty et puis, ça se gâte

Par: le mardi, mai 28, 2013

L’indignation a rejoint la consternation parmi les rangs des supporters des FAR. Tous crient au scandale. Certains vont même jusqu’à parler de « complot ». Le Web est en effervescence. Analyse. La fin de saison du championnat national de football de première division promettait suspense et émotion. Les férus du ballon rond ont été bien servis. Une course au titre à coteaux tirés entre les formations les plus performantes du moment,  la Raja de Casablanca et l’ASFAR de Rabat.tifo-raja-2013

La 29ème et avant dernière journée a consacré le Raja comme champion du Maroc.  Mais cette journée reste entachée par une erreur flagrante d’arbitrage, déclenchant une vague de contestations chez le public rbati.
Selon des sources bien informées, les responsables des FAR se seraient réunis en conclave la nuit du samedi, sous la direction du général  Nourredine Kanabi , pour décider des démarches à entreprendre afin de contester, en bonne et due forme, le résultat du match du Raja de Casablanca-Difaâ Hassani d’El Jadida, qui s’est soldé par de 2-1 en faveur des Casablancais.
Les FAR contestent vigoureusement le penalty qui, de l’avis de nombreux observateurs, a été généreusement offert par l’arbitre M. El Allam à la 88ème minute au Raja.  Lequel penalty a permis aux Diables Verts  de remporter le championnat et par la même occasion décrocher un ticket pour le prochain Mondial des clubs, prévu entre le 11 et le 21 décembre à Marrakech et Agadir.
Interrogé par « Menara », un arbitre à la retraite ayant requis l’anonymat estime qu’il « n’existe pas de penalty sur l’action litigieuse ».  Et d’ajouter : « L’arbitre est humain. Aucun arbitre au monde n’est à l’abri des erreurs. Mais ce qu’il faut, c’est s’abstenir quand il y a un doute. »
Raison et sentiments
Pour les supporters des FAR, comme c’est avancé sur les réseaux sociaux, il s’agit d’une question de « fierté et de prestige ». Mais pour les responsables,  l’aspect financier reste cependant important. La qualification pour le Mondial des clubs a de quoi renflouer la trésorerie  du club : un million de dollars.
Les critiques et indignations fusent sur la Toile. Les joueurs des FAR sont sortis de leurs gonds  pour contester le titre du Raja, à l’instar de Lamarani qui a déclaré sur 2M : « il y a une seule équipe qui mérite le championnat du Maroc ces dernières dix années, c’est l’équipe du MAT… Celui qui a le plus d’argent gagne le titre ».
Les déclarations des deux côtés nourrissent les spéculations les plus sensées comme les plus folles. Une des rumeurs et non des moindres, relayée par plusieurs sites électroniques, rapporte que les clubs des FAR, MAT et DHJ vont saisir la FIFA quant aux erreurs d’arbitrage.
Certains exigent que le match RCA-DHJ soit rejoué. « Une hypothèse complètement fausse  et à écarter », nous explique Dr. Moncef Lyazghi, chercheur en politiques publiques et droit du sport, rappelant qu’«aucune loi  n’existe, qui stipule qu’en cas d’erreur d’arbitrage, il faut rejouer le match ».
Devant le silence  assourdissant de la Fédération et les accusations de corruption colportées par les uns et les autres, Mohamed Boudrika, président du Raja, est monté au créneau.  Au  quotidien « Al Ahdat Al Maghribia », il a déclaré lundi 27 mai, plein d’assurance : «Le Raja est un grand club, toute accusation sans preuve est vouée à l’oubli. Au lieu de verser des pots de vin  aux arbitres, j’ai veillé à motiver mes joueurs par des primes, et le résultat est là  ».
Le duel à distance entre le Raja et les FAR se poursuit sur le Net et par médias interposés. Jusqu’où iront les responsables des FAR pour avoir gain de cause ? Nul ne le sait, ou du moins pas encore. Mais une chose est sûre : ce fameux penalty est d’ores et déjà la source d’un véritable branle-bas de combat. Le football national n’avait pas besoin de ça.
Soyez Sociale, Partagez !
source: maroc212
Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,