Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Résultats du Groupe ONA :2008 est l’année de la consolidation
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport » Résultats du Groupe ONA :2008 est l’année de la consolidation

Résultats du Groupe ONA :2008 est l’année de la consolidation

Par: le dimanche, mars 29, 2009

L’exercice 2008 confirme la bonne santé de l’ensemble des filiales adossées au groupe ONA. A l’exception de l’activité minière, les fondamentaux du périmètre de consolidation se portent remarquablement bien. Seule Managem a vu baisser ses résultats pour des considérations tout à fait compréhensibles.

L’exercice 2008 confirme la bonne santé de l’ensemble des filiales adossées au groupe ONA. A l’exception de l’activité minière, les fondamentaux du périmètre de consolidation se portent remarquablement bien. Seule Managem a vu baisser ses résultats pour des considérations tout à fait compréhensibles.

D’une part, du fait de la parité de change défavorable, laquelle a été accentuée par l’instabilité du marché international de change, dans un contexte de crise financière presque généralisée.

D’autre part, l’année 2008 a été marquée par une dégradation des cours des matières premières, particulièrement au niveau des produits miniers. Mis à part ce comportement d’origine externe, le holding poursuit sereinement sa dynamique de croissance. L’amélioration des performances opérationnelles et financières devient désormais une règle de gestion minutieusement maîtrisée par les managers des filiales. La grande distribution, animée notamment par Marjane et Acima, connaît une forte croissance. L’agroalimentaire confirme encore une fois son rôle moteur dans le développement du groupe. Un avant-goût de cet exploit a été déjà donné il y a quelques jours, lors d’une conférence de presse, par la Centrale laitière qui maintient le cap de la pérennité.

Le défi du projet Indimage 2012, lancé par Cosumar, est pleinement réussi, apprend-on du communiqué du groupe. Lesieur Cristal améliore ses marges de raffinage. Bimo redresse ses fondamentaux…
Bref, l’agroalimentaire chez ONA, version 2008, se porte mieux qu’en 2007. L’activité financière brille,azdilweb elle aussi, grâce à Attijariwafa bank qui parvient à rehausser le niveau de ses résultats dans un contexte de plus en plus concurrentiel. De même chez Wana, le parc clientèle a été élargi, cela s’est traduit par une progression des recettes de l’activité télécoms.
Il est important de signaler à ce titre que l’acquisition récente de la troisième licence mobile 2G, couplée à l’augmentation de capital suite à l’entrée du koweïtien Zain et du Fonds d’investissement Ajial, donnent aujourd’hui plus de visibilité à l’opérateur Wana. D’ailleurs, un nouveau business plan vient d’être présenté aux administrateurs.

Globalement, en passant de 32,83 à 36,63 milliards de DH entre 2007 et 2008, le chiffre d’affaires du groupe ONA
affiche une croissance de 11,6%. Une performance appuyée par une amélioration de l’excédent brut d’exploitation, en hausse de 7,3% à 3,3 milliards de DH. Le résultat d’exploitation courant consolidé augmente de 22,2% et s’établit à 1,57 milliard de DH (la marge opérationnelle a évolué de 3,9% à 4,3%). Sur le registre de l’endettement, l’exécution du projet Optimum, dont l’objectif est de réduire l’encours et de dégager les ressources à même de financer la croissance du groupe, poursuit son bonhomme de chemin. A fin décembre 2008, l’endettement net consolidé est ramené à 14,9 milliards de DH. Un niveau qui reste soutenable grâce à une capacité d’autofinancement en progression de plus de 10%.
L’actif net réévalué du holding s’établit à 34,5 milliards de DH, soit 1976 DH par action, en hausse de 11,6% par rapport à fin décembre 2007.

En définitive, le résultat net d’ONA S.A atteint 1,32 milliard de DH, certes en baisse de 62%, mais juste parce que le résultat précédent, celui de 2007, intégrait les plus-values réalisées suite à la cession de la Monégasque et des parts détenues dans le capital de l’assureur AXA-ONA. Si l’on exclut ces deux éléments exceptionnels, le résultat net d’ONA S.A s’inscrit en hausse de 112%.


Perspectives 2009
Le management du groupe ONA aborde les perspectives futures avec une grande confiance. La feuille de route 2009, arrêtée lors de la dernière réunion du Conseil d’administration, consacre la stratégie de recentrage du holding sur ses métiers de base, tout en veillant à pérenniser ses « relais de croissance », notamment pour Wana qui s’apprête à déployer cette année la troisième licence mobile 2G.
Le groupe entend poursuivre l’optimisation de sa rentabilité financière, tout en saisissant les opportunités de croissance qui se présenteront aussi bien à l’échelle nationale qu’à l’international.

Dans le créneau immobilier, l’année 2009 sera marquée par le développement de l’activité « résidentielle ». L’objectif étant d’assurer un portefeuille mieux diversifié pour la filiale Onapar qui a dû confronter en 2008 une conjoncture exceptionnellement morose suite au recul de l’immobilier de luxe à Marrakech.
L’année 2009 sera, par ailleurs, l’année de développement et de la consolidation de la présence du groupe en Afrique. Cela concerne essentiellement les métiers de la GMS (grandes et moyennes surfaces) et de la distribution.
Il sera question également d’améliorer la rentabilité et de réussir l’intégration des banques récemment acquises en Afrique. Rappelons enfin qu’en termes de gouvernance, depuis la nomination de Moâtassim Belghazi à la tête du conglomérat, il n’y a pas eu de grands changements si ce n’est la fraîche nomination de Hassan Ouriaghli en tant que directeur général délégué du groupe. Par Wadie El Mouden | LE MATIN

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , , , ,