Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Réunion du conseil de BAM:Le taux directeur baisse à 3,25%
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Politique, Santé, Sciences, Société, Sport, Tourisme » Réunion du conseil de BAM:Le taux directeur baisse à 3,25%

Réunion du conseil de BAM:Le taux directeur baisse à 3,25%

Par: le mercredi, mars 25, 2009

Dans un contexte marqué par une très grande incertitude et une récession sévère dans les principaux pays développés, le Conseil de Bank Al-Maghrib a décidé de baisser le taux directeur à 3,25%. Tenant sa réunion trimestrielle mardi 24 mars 2009, le Conseil qui a axé sur l’examen de l’évolution récente de la situation économique, monétaire et financière et les prévisions d’inflation à l’horizon du deuxième trimestre de l’année 2010, indique que la croissance économique nationale devrait relativement bien résister en 2009,

Dans un contexte marqué par une très grande incertitude et une récession sévère dans les principaux pays développés, le Conseil de Bank Al-Maghrib a décidé de baisser le taux directeur à 3,25%.

Tenant sa réunion trimestrielle mardi 24 mars 2009, le Conseil qui a axé sur l’examen de l’évolution récente de la situation économique, monétaire et financière et les prévisions d’inflation à l’horizon du deuxième trimestre de l’année 2010, indique que la croissance économique nationale devrait relativement bien résister en 2009, essentiellement à la faveur d’une bonne performance du secteur agricole et, dans une moindre mesure, de la demande intérieure.

Les dernières données et estimations disponibles indiquent que la croissance du PIB s’est établie à 4,8% au quatrième trimestre 2008, contre respectivement 5,4% et 6,5% aux troisième et deuxième trimestres. Les retombées du ralentissement de l’activité mondiale se manifestent principalement au niveau des exportations, du tourisme, des transferts des Marocains résidant à l’étranger et, éventuellement, des investissements directs étrangers. En conséquence, le rythme de progression des secteurs non agricoles devrait ralentir au cours des prochains trimestres.

Pour leur part, les conditions monétaires montrent que la décélération du crédit s’est poursuivie, avec un rythme d’augmentation en glissement annuel de 21% en février, après 25% au quatrième trimestre 2008. Pour 2009, les prévisions tablent sur une progression de 16%.

Parallèlement, la résorption de l’excédent monétaire des agents non financiers concourt à l’atténuation des pressions sur les prix. L’évaluation du Conseil est que la poursuite du mouvement de décélération de l’inflation est le résultat du ralentissement de l’inflation des biens échan-geables.

En effet, l’atténuation des tensions sur les prix des matières premières non énergétiques, particulièrement ceux des produits alimentaires de base, et du pétrole, a contribué de façon importante au repli de l’inflation des biens échangeables. Cette orientation est corroborée par l’évolution des prix à la production industrielle qui ont été les plus impactés par le mouvement de baisse des cours du pétrole et des matières premières non énergétiques importées, enregistrant une diminution de 2,8% en décembre et de 7,8% en janvier 2009. Au total, la prévision centrale de l’inflation et de l’inflation sous-jacente à l’horizon des six prochains trimestres a été actualisée à la baisse par rapport au Rapport sur la politique monétaire de décembre 2008.

Cela résulte de l’ampleur et du caractère prolongé de la contraction de l’activité économique mondiale et de ses répercussions sur la croissance domestique, ainsi que du ralentissement significatif des prix mondiaux des matières premières et de l’inflation au niveau des principaux partenaires du Maroc. L’inflation devrait en conséquence évoluer à un rythme durablement inférieur à 3% sur l’horizon de prévision, avec une prévision moyenne de l’ordre de 2,6%, et ce, jusqu’au deuxième trimestre 2010. Pour sa part, la prévision de l’inflation sous-jacente indique qu’elle se situerait autour de 2%.

Par Abdelali Boukhalef | LE MATIN

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , ,