Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Sahara : Les positions visant à saper le processus de négociations reflètent une orientation politiquedélibérée destinée à consacrer le statuquo
Actualités du Maroc » Politique » Sahara : Les positions visant à saper le processus de négociations reflètent une orientation politiquedélibérée destinée à consacrer le statuquo

Sahara : Les positions visant à saper le processus de négociations reflètent une orientation politiquedélibérée destinée à consacrer le statuquo

Par: le jeudi, juin 16, 2011

taib fassi fihriLe ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Taib Fassi Fihri a affirmé, mercredi, que les positions visant à saper le processus de négociations sur le Sahara reflètent une orientation politique délibérée destinée à consacrer le statuquo.

Ces positions « sont aux antipodes des aspirations légitimes, individuelles et collectives des populations des camps de Tindouf à mettre fin à des décennies de séparation et de privation des droits humains les plus élémentaires, leurs aspirations à vivre dans la liberté et la dignité parmi les leurs dans les provinces du sud, leurs aspirations à se débarrasser des séquelles du passé pour se conformer à la logique de la légitimité et aux réalités historiques », a souligné le ministre lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants.

Il a ajouté que ces positions « sŒinscrivent à l’encontre de la dynamique d’un monde en pleine
mutation et des évolutions de la donne régionale. Il n’y a plus place à la pensée unique. Il n’est plus possible de continuer à museler ou à formater les esprits des générations montantes ».

« Les autres parties campent sur leurs positions rigides, malgré la clarté des dispositions des résolutions du Conseil de sécurité. Elles persistent à introduire des conditions inacceptables, car s’appuyant sur un référentiel caduc et des mécanismes inapplicables et contraire aux pratiques onusiennes dominantes », a expliqué M. Fassi Fihri.

En dépit de tout cela, a-t-il relevé, « le Maroc est déterminé à persévérer dans sa démarche, animé d’une volonté inébranlable et d’un engagement sans faille pour coopérer avec le secrétaire général de l’ONU et son envoyé personnel en vue de parvenir à une solution politique définitive au différend du Sahara, dans le plein respect de sa souveraineté et son unité territoriale ».

A cet égard, a-t-il dit, « le 8ème round des pourparlers prévu à la mi-juillet, sera l’occasion d’évoquer le détail des thèmes identifiés, de sŒaccorder sur la manière de les approcher et des partenaires à y associer ».

« Le prochain round offrira, également, l’opportunité de réfléchir aux prochaines étapes du processus et les moyens susceptibles de l’impulser tout en tenant compte des signaux forts contenus dans la dernière résolution du Conseil de sécurité et à la lumière des évènements que connaît la région d’Afrique du Nord », a-t-il poursuivi.

Le ministre a rappelé dans ce contexte le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, prononcé à l’occasion de la Marche verte le 6 novembre dernier, dans lequel le Souverain affirmait qu' »il appartient donc à la communauté internationale d’identifier clairement et sans ambages les responsables des entraves obstruant le processus de négociation. Ce sont, en l’occurrence, les adversaires du Maroc qui persistent dans l’immobilisme, l’intransigeance et la division, au lieu de favoriser la dynamique, le dialogue et la concorde ».

Le Maroc, qui demeure disposé à poursuivre les pourparlers avec sérieux et responsabilité, ne restera pas les bras-croisés et continuera à consolider son projet sociétal singulier et ambitieux, fondé sur le développement humain tangible et lŒouverture politique profonde, a ajouté M. Fassi Fihri, faisant observer que « Cette marche vers le progrès et la démocratie, à laquelle contribue lŒensemble des composantes du peuple marocain et sa jeunesse, constitue un véritable atout pour la diplomatie marocaine ».

Le ministre a rappelé que « le 7ème round des pourparlers, tenu du 5 au 7 juin à Manhasset, s’est déroulé dans le sillage de l’adoption par le Conseil de sécurité de l’Onu de la résolution 1979. Cette résolution a, non seulement, préservé les acquis réalisés par le Maroc depuis la présentation du projet d’autonomie, mais elle a également permis d’engranger d’autres avancées, au moment où les adversaires de l’intégrité territoriale tentaient vainement d’affaiblir la position marocaine».

Il a, en outre, souligné que « la dernière résolution du Conseil de sécurité a réaffirmé la pertinence et la prééminence de la proposition marocaine comme base de négociations en raison de son caractère démocratique, ouvert sur l’avenir et conforme à la légalité internationale, tout en se félicitant des efforts sérieux et crédibles déployés par le Royaume depuis 2006″.

La même résolution, a-t-il relevé, « a conforté la centralité du processus de négociations, seul à même de permettre à une solution politique définitive et négociée à ce différend régional. Elle a érigé le réalisme et l’esprit du compromis comme des paramètres déterminants pour ces négociations ».

Sur la base de ces importants acquis, a-t-il conclu, « la délégation marocaine s’est rendue à Manhasset avec une confiance renouvelée en la légitimité de sa position et la pertinence de sa démarche. Elle a participé à cette réunion guidée par les Très Hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, forte de l’unanimité du peuple marocain avec toutes ses composantes et ses forces politiques, syndicales, juridiques et sociales autour de la cause nationale et de ses constantes ».

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,