Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Salon du tourisme:La Bourse de Milan ouvre ses portes
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport, Tourisme » Salon du tourisme:La Bourse de Milan ouvre ses portes

Salon du tourisme:La Bourse de Milan ouvre ses portes

Par: le samedi, février 21, 2009

La 29e édition du Salon international du tourisme à Milan, baptisé la « Borsa internazionale del turismo » (BIT), s’est ouverte jeudi 18 février avec la participation de près 152 pays.

La 29e édition du Salon international du tourisme à Milan, baptisé la « Borsa internazionale del turismo » (BIT), s’est ouverte jeudi 18 février avec la participation de près 152 pays.
Conscients des opportunités qu’offre le marché européen et surtout italien en raison notamment de sa proximité, les professionnels marocains (hôteliers, agences de voyages, et CRT…) ont pris part à cette grande messe des différents pôles touristiques mondiaux. La participation marocaine se concrétise par un stand de 250 m² de l’Office national marocain du tourisme (ONMT). Dans cet espace décoré sobrement, les professionnels marocains font appel à leurs talents de conviction, à leur ingéniosité et surtout aux atouts de leur pays pour attirer des touristes devenus plus économes aussi bien sur la distance de leurs voyages que sur leurs frais. D’après Abderrahim Oummani, président du CRT Agadir, la destination Maroc est très bien vendue grâce à sa proximité de l’Europe. « Les pays qui comptaient beaucoup sur le marché américain ont été les plus influencés par la crise financière. On peut dire que le Maroc s’en sort bien dans
ces moments difficiles », explique-t-il.

Crise ou pas, le tourisme marocain veut se placer parmi les marchés les plus compétitifs. « Nous avons eu, ce matin, la confirmation du tour opérateur italien Atitur que le Maroc est la première destination qui se vend chez eux », indique Oummani. Afin de se positionner davantage dans un marché où la concurrence est très rude, les responsables de la promotion de la destination Maroc diversifient leurs offres. En effet, les produits proposés vont du package traditionnel au « dynamic packaging » en passant par la gamme des produits niches sans oublier les produits MICE. Les Marocains comptent aussi sur le lancement de la station Saïdia qui est un atout de marque pour vendre leur destination. Selon les professionnels nationaux, le Maroc est un produit cosmopolite qui peut drainer différents types de touristes italiens que ce soit pour le tourisme écologique, balnéaire ou de détente.

A titre d’exemple, dans la ville de Casablanca où le marché italien est classé troisième après la France et l’Espagne, plusieurs packages ont été développés récemment pour séduire davantage les touristes venant du pays de Leonardo da Vinci. « Les Italiens viennent à Casablanca pour découvrir la ville, faire du tourisme d’affaires et récemment pour faire du shopping grâce à la loi de détaxe appliquée à 100% depuis 3 mois », explique Saïd Mouhid, directeur général du CRT Casablanca. La capitale économique caracole ainsi en tête des régions prisées par les Italiens avec 30.000 arrivées et 63.000 nuitées en 2008. « Le marché italien a enregistré une augmentation de 11% en nuitées et + 13% en terme d’arrivées alors que la tendance internationale est revue à la baisse », souligne S. Mouhid.
Au niveau du CRT d’Agadir, on annonce également que le taux des touristes italiens approche les 4% grâce aux nouveaux circuits, aux centres de thalassothérapie, aux golfs et surtout à une offre arrière-pays très intéressante.

Notons que les circuits « Villes impériales » qui sont également en offre chez les TO classiques attirent de plus en plus de clients. En regroupant le balnéaire et le culturel, le Maroc veut ainsi attirer le plus grand nombre de touristes. Cependant malgré l’optimisme marocain, les touristes italiens ignorent beaucoup de choses sur notre pays. « On ne savait pas qu’Agadir a de si belles plages comme celles présentées ici dans les photos », nous confie une professionnelle italienne.

Beaucoup d’efforts restent alors à faire au niveau du stand marocain installé non loin de l’Egypte, la Tunisie, la Syrie et d’autres pays arabes qui présentent des décors et des musiques attirantes. « On devrait organiser plus de voyages d’information et surtout plus de workshop en Italie », nous confie un participant marocain. Certes les maalems artisans, nekkacha, thé et gâteaux marocains ont attiré plusieurs professionnels italiens mais les nationaux veulent faire beaucoup plus que cela pour rassasier les touristes en quête d’informations sur les atouts du Maroc.
Par Nadia Ouiddar – Milan | LE MATIN

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , ,