Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
S.A.R. la Princesse Lalla Meryem préside le 3e Conseil d’administration de la Fondation Hassan II pour l’Osamac (Œuvres sociales des anciens…
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport » S.A.R. la Princesse Lalla Meryem préside le 3e Conseil d’administration de la Fondation Hassan II pour l’Osamac (Œuvres sociales des anciens…

S.A.R. la Princesse Lalla Meryem préside le 3e Conseil d’administration de la Fondation Hassan II pour l’Osamac (Œuvres sociales des anciens…

Par: le mardi, février 10, 2009

Conformément aux Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des FAR, S.A.R. la Princesse Lalla Meryem, présidente de la Fondation Hassan II pour les oeuvres sociales des anciens militaires et anciens combattants (Osamac), a présidé, dimanche à l’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, le troisième Conseil d’administration de la Fondation.

Conformément aux Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des FAR, S.A.R. la Princesse Lalla Meryem, présidente de la Fondation Hassan II pour les oeuvres sociales des anciens militaires et anciens combattants (Osamac), a présidé, dimanche à l’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, le troisième Conseil d’administration de la Fondation.
A son arrivée, S.A.R. la Princesse Lalla Meryem a été accueillie par le Général de Corps d’armée Abdelaziz Bennani, inspecteur général des FAR et président délégué de la Fondation, avant de passer en revue un détachement du Bataillon du Quartier général des FAR.

Son Altesse Royale la Princesse a, par la suite, été saluée par les membres du Conseil d’administration de la Fondation. Ont pris part à ce Conseil, le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Administration de la Défense nationale, le général de Corps d’armée, inspecteur général des FAR et commandant la zone Sud, le général de Corps d’armée, commandant la Gendarmerie Royale, indique un communiqué de l’Etat-Major Général des FAR. Ont également assisté à ce Conseil, le général de Division aérienne, inspecteur des Forces Royales Air, l’Intendant général de Brigade, directeur interarmes de l’intendance, le Contre-amiral, inspecteur de la Marine Royale, le général de brigade, chef du 5e Bureau de l’Etat-Major Général des FAR, le médecin-général de Brigade, chef de la Direction générale des services sociaux, l’Intendant militaire hors classe, chef de la Direction de la Fondation Hassan II pour les Osamac et le Colonel-Major représentant le 3e Bureau de l’Etat-Major Général des

Conformément aux textes régissant la Fondation Hassan II pour les Osamac, le Conseil d’administration a examiné le rapport moral et financier de l’exercice 2007, écouté l’exposé des actions majeures entreprises en 2008, avant d’étudier et d’approuver le projet de programme d’actions envisagées pour l’année 2009 ainsi que le budget nécessaire à son application, ajoute la même source.
Dans son rapport moral, le général de Corps d’armée, Abdelaziz Bennani, président délégué de la Fondation, a soumis à la Haute appréciation de S.A.R. la Princesse Lalla Meryem, les avancées majeures enregistrées durant ces trois dernières années en matière d’actions de proximité au profit de 170.000 familles de ressortissants.

Ces actions ont notamment porté sur la ré-affiliation à la mutuelle générale des Forces Armées Royales, à compter du 1er janvier 2006, de 46.000 anciens militaires et anciens combattants qui ne bénéficiaient plus d’aucune couverture médicale, souligne la même source, précisant que de plus, et conformément aux Hautes instructions de Sa Majesté le Roi, deux rentes viagères ont été instituées : la première, assurant à compter du 1er janvier 2007 un revenu mensuel de 1.400 DH pour les veuves de martyrs hommes de troupe, 1.800 DH pour les veuves de martyrs sous-officiers et de 2.200 DH, pour celles d’officiers, avec augmentation pour chacune de ces tranches de 300 DH à compter du 1er janvier 2009.

La seconde, accordée aux anciens combattants grands invalides de guerre, dont le taux de réforme est supérieur à 60%, assure à cette catégorie un complément mensuel portant la pension d’invalidité à un montant variant de 2.000 DH à 5.000 DH selon le taux d’invalidité accordé par la commission médico-administrative et lwe grade du bénéficiaire. Par ailleurs, et conformément à la Haute décision de Sa Majesté le Roi, les anciens militaires et anciens combattants pourront bénéficier à compter du 1er juillet 2008 d’une allocation dite « d’appoint ». S’inscrivant dans le prolongement de la loi N° 23-08, cette mesure bénéficiera à quelque 67.000 petits pensionnés, souligne le communiqué de l’Etat-Major Général des FAR.

A ces actions structurelles touchant le plus grand nombre, indique la même source, s’ajoutent d’une part, les secours accordés pour situation sociale précaire, ainsi que la prise en charge totale des enfants à capacité réduite, des pupilles de la nation et des enfants victimes de catastrophes naturelles tels que ceux du séisme d’Al Hoceima, et d’autre part, l’assistance médicale pour hospitalisation ou soins ambulatoires au profit des ressortissants et de leurs ayants droit non mutualistes. Créée sur Haute décision royale, la Fondation a commencé ses activités officiellement à compter du 12 mai 2003, date à laquelle S.M. le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, a bien voulu en confier la présidence effective à Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, qui ne cesse depuis d’entourer les anciens militaires et les anciens combattants ainsi que leurs familles de sa sollicitude et de son bienveillant soutien. La Fondation a connu en septembre 2005 une grande restructuration visant à redynamiser l’action de proximité de ses dix huit (18) délégations régionales disséminées sur toute l’étendue du Royaume dans le but d’une amélioration constante des conditions de vie de ses impétrants et de leurs ayants droit.

Par MAPlematin

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , ,