Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Sécurité routière:Plus de 4.000 tués sur les routes en 2008
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Politique, Santé, Sciences, Société, Sport » Sécurité routière:Plus de 4.000 tués sur les routes en 2008

Sécurité routière:Plus de 4.000 tués sur les routes en 2008

Par: le vendredi, février 20, 2009

L’année 2008 aura été l’année des tristes records en termes du nombre d’accidents, de tués et de blessés sur les routes nationales. Pour la première fois, le nombre des tués dépassera les 4.000 personnes selon les statistiques provisoires du ministère du Transport et de l’Equipement.

L’année 2008 aura été l’année des tristes records en termes du nombre d’accidents, de tués et de blessés sur les routes nationales. Pour la première fois, le nombre des tués dépassera les 4.000 personnes selon les statistiques provisoires du ministère du Transport et de l’Equipement.
En effet, ces chiffres démontrent d’ores et déjà une augmentation de 9,21% des tués par rapport à 2007. Une hausse qui concerne aussi le nombre des blessés graves et légers qui a connu une augmentation de 2,67% pour les blessés graves et plus de 10,69% pour ceux légers.

D’après la même analyse, c’est la région de Oued Eddahab-Lagouira qui occupe la première place avec le taux d’accidents le plus élevé (+92,31 %) par rapport à 2007, suivie de Souss-Massa Drâa avec une augmentation de 33,54%. Ces chiffres ont été annoncés lors du séminaire maghrébin sur la prévention et la sécurité routière qui s’est tenu à Rabat les 18 et 19 février sous le thème « Le rôle des politiques de prévention face à la violence routière ». Organisé à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la sécurité routière, cet événement se veut une opportunité d’échange d’expertises dans le domaine de la préparation et de la mise en œuvre des stratégies nationales en matière de prévention et de lutte contre les accidents de la circulation dans les pays de l’Union du Maghreb arabe.

Selon le ministre du Transport et de l’Equipement, Karim Ghellab, cet événement revêt une grande importance dans la mesure où il fait partie des mesures prises par le gouvernement pour stopper l’hémorragie sur les routes marocaines. En effet, cette rencontre intervient alors que le Programme stratégique intégré d’urgence entame sa deuxième année. Cette « feuille de route » vise à renforcer la coordination interdépartementale aux niveaux national et régional, renforcer les actions de contrôle et des sanctions et généraliser la mise en œuvre du contrôle et des sanctions. Le plan s’assigne aussi pour objectifs l’accélération de la mise à niveau de l’enseignement de la conduite et l’achèvement du plan de réforme et de modernisation du contrôle technique des véhicules.

Dans le même ordre d’idées, le président de la Prévention routière internationale, Joop Goos, a appelé l’ensemble de la société civile à se mobiliser pour contribuer à sensibiliser la population au respect du code de la route, des contrôles et des autres usagers. Ce responsable a considéré que la sécurité routière n’est pas une tâche assignée au seul gouvernement mais à l’ensemble de la population, vu qu’il s’agit « d’une responsabilité partagée » visant la lutte contre ce fléau.

En effet, d’après les statistiques de la Prévention routière internationale, 1,2 million de victimes perdent la vie sur les routes chaque année, soit une moyenne de 3.300 morts par jour. Quant au nombre des blessés, il atteint annuellement 50 millions, soit l’équivalent du nombre des victimes enregistrées suite à un désastre naturel. Selon la même organisation, l’absence de la sécurité routière au Maroc devient de plus en plus importante puisque le nombre des tués ne cesse de s’accroître depuis 2005 pour atteindre 124 morts pour chaque million d’individus. Ainsi, la situation du Royaume pourra être comparée avec celle du Portugal, de la Slovénie et de l’Estonie.

Toutefois, le Maroc reste mieux placé en termes de sécurité routière par rapport aux pays du Moyen-Orient et du Maghreb, en l’occurrence la Jordanie où on enregistre 153 morts pour un million d’individus, la Tunisie avec
151 morts et la Syrie qui enregistre 250 victimes d’accidents de la route. Par Yousra Amrani | LE MATIN

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , ,