Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
SIEL 2014 : Le conseiller royal André Azoulay parle aux écoliers
Actualités du Maroc » Actualités du Monde » SIEL 2014 : Le conseiller royal André Azoulay parle aux écoliers

SIEL 2014 : Le conseiller royal André Azoulay parle aux écoliers

Par: le lundi, février 24, 2014

Le conseiller de SM le Roi, André Azoulay, a tenu, dimanche à Casablanca, une rencontre avec des écoliers de plusieurs établissements scolaires, organisée par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), au cours de laquelle il leur a expliqué l’essence des valeurs d’universalité, de solidarité et de diversité que le Maroc a toujours fait siennes.

6355327-9585140

Azoulay, qui répondait aux questions de ces écoliers lors de cette rencontre, initiée dans le cadre de la participation du CNDH au 20ème salon international de l’édition et du livre (SIEL), a notamment évoqué les questions d’intégration des immigrés, de la situation des enfants dans les camps de Tindouf et des valeurs de solidarité, de pluralisme et de diversité culturelle qui caractérisent le Maroc.

En réponse à une question posée par écolier de Dakhla sur les conditions inhumaines dont souffrent les enfants dans les camps de Tindouf, M. Azoulay a assuré que « nous sommes conscients de leurs douleurs et nous devons tous être solidaires avec eux et faire en sorte qu’il y ait un terme à cette situation ».

L’implication de tous, notamment des nouvelles générations est un gage de solution à ce différend artificiel, a-t-il noté, ajoutant que « notre confort et nos réalisations ne seront jamais complets, que lorsqu’eux aussi y prennent part ».

« La tolérance, qui est d’abord la connaissance et l’acceptation de l’autre, n’est menacée que lorsque on s’en désintéresse », a-t-il poursuivi.

Répondant à une question d’un écolier de la République démocratique du Congo sur les mesures engagées par l’Etat pour faciliter le séjour des immigrés au Maroc, M. Azoulay a souligné que « nous sommes africains et le Maroc n’a jamais cessé de s’ouvrir sur son espace continental. La seule lacune observée à cet égard c’est que, probablement, nous ne nous sommes pas encore arrivés à bien l’expliquer à nos confrères africains ».

Le Royaume est solidaire avec les pays de l’Afrique, car le Maroc veut résolument réaffirmer ses racines africaines historiques, a-t-il poursuivi, évoquant la visite qu’effectue actuellement SM le Roi Mohammed VI en Afrique, où « le Souverain entend réaffirmer ces racines africaines et l’attachement du Royaume à son continent et à la coopération sud-sud ».

Evoquant le cas des réfugiés syriens au Maroc, le conseiller de SM le Roi a indiqué qu’il va falloir prendre en considération la dimension dramatique qu’a pris le conflit dans ce pays qui a engendré des souffrances terribles pour toute la société.

« Nous sommes dans l’obligation de les aider et chacun doit agir afin de les réconforter et de faire en sorte que leur passage au Maroc soit un bon souvenir, en leur rappelant les valeurs nobles de solidarité et d’accueil en lesquelles croient profondément tous les Marocains », a-t-il relevé.

La nouvelle Constitution ne fait que rappeler que le Maroc est une nation forgée par la convergence de ses composantes arabo-islamique, amazighe et saharo-hassanie, et qui s’est nourrie et enrichie de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen, a-t-il fait observer.

Et d’ajouter que « le Maroc et les Marocains sont héritiers d’une longue histoire et d’une civilisation séculaire qui nous a appris à vivre avec les autres et à les accepter comme ils sont, quelque soient leur histoire, leurs personnalités et leurs croyances ».

Dans une déclaration à la MAP, à l’issue de cette rencontre placée sous le signe « Mes droits, mon avenir », le conseiller de SM le Roi s’est dit heureux d’avoir débattu avec ces écoliers de thèmes centraux de la vie quotidienne.

« J’étais très impressionné par leur niveau de maturité et de leur audace dans les questions qu’ils posaient », se disant « fier et rassuré de voir ces gamins quand ils parlent de leur marocanité de leur souci de résister à toute régression, au racisme et à l’intolérance ».

« C’est un signe de très grande santé de notre société, parce que cette génération, qui se nourrit et qui grandit avec ses valeurs, est un magnifique atout pour le futur de notre pays et l’assurance que le relais est pris dans ce combat et ce défi de consolider les valeurs de modernité, de pluralisme et d’universalité, qui ont fait la singularité du Maroc »

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,