Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
SM le Roi donne le coup d’envoi du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre du Moyen Sebou et d’Inaouen Aval, d’un coût global de 865 MDH
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » SM le Roi donne le coup d’envoi du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre du Moyen Sebou et d’Inaouen Aval, d’un coût global de 865 MDH

SM le Roi donne le coup d’envoi du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre du Moyen Sebou et d’Inaouen Aval, d’un coût global de 865 MDH

Par: le jeudi, janvier 12, 2012
Commune Ain Kansara (Province de Moulay Yacoub) – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste a donné, mardi dans la commune rurale Ain Kansara (Province de Moulay Yacoub), le coup d’envoi du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre du Moyen Sebou, d’Inaouen Aval et des terres bours avoisinantes, doté d’une enveloppe budgétaire globale de 865 millions de dirhams (MDH).

sm le roi ain kansara– Plus de 17.000 ha à aménager au profit de 23.320 agriculteurs des provinces de Moulay Yacoub et Taounate

– Le Souverain prend connaissance de plusieurs projets de développement de l’arboriculture fruitière dans la région de Fès-Boulemane, d’un investissement global de 155 MDH

A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur ce projet qui ambitionne le développement de la production agricole, la préservation des ressources en eau et la gestion rationnelle de cette denrée, la création d’emplois, outre l’amélioration des revenus des agriculteurs de la région et la promotion de leurs conditions de vie.

Bénéficiant à 23.320 agriculteurs des communes rurales de Ouled Mimoun, Louadayne, Ain Kansara, Tnin El Ouelja et Oued Jemâa, relevant des provinces de Moulay Yacoub et de Taounate, ce projet porte sur l’aménagement hydro-agricole de 17.000 hectares.

Le projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre du Moyen Sebou et d’Inaouen Aval vise ainsi l’irrigation de 4.600 ha des terres du périmètre irrigué et de 12.400 ha des terres bours à partir des retenues du barrage d’Idriss 1er (24 millions m3).

Faisant partie intégrante du Plan « Maroc Vert« , ce projet consiste en la réalisation de plusieurs points de prise d’eau au niveau du barrage d’Idriss 1er et d’un canal de liaison de 45 km de longueur, la construction et l’équipement de 24 stations de pompage et l’aménagement des réseaux d’irrigation (247 km), d’assainissement interne et externe (224 km) ainsi que de pistes (269 km).

Il sera procédé également, dans le cadre de ce projet, à l’aménagement de 71 km de routes et à la plantation d’oliviers, l’objectif étant la lutte contre l’érosion des terres, le désenclavement des zones ciblées, la création de 2.000 emplois stables et l’intensification et la valorisation des cultures (de 100 à 120 pc).

Ce projet à forte valeur ajoutée sera réalisé dans le cadre d’un partenariat entre l’Etat (45 pc), l’agence française de développement (51 pc) et les bénéficiaires (4 pc).

SM le Roi, que Dieu L’assiste, s’est informé, par la même occasion, de plusieurs projets de développement de l’arboriculture fruitière au niveau de la région de Fès-Boulemane, qui seront réalisés dans le cadre du plan « Maroc Vert » pour un investissement global de 155 millions de dirhams.

Il s’agit du programme de développement de la filière oléicole dans la région qui prévoit la réalisation sur la période 2012-2015 de six projets bénéficiant à 4.152 agriculteurs de 12 communes rurales des provinces de Moulay Yacoub, Sefrou et Boulemane.

Portant sur une superficie totale de 6.430 ha, ces projets consistent en des opérations de plantation, d’aménagement hydro-agricole, d’assistance technique, outre la création de 10 unités de trituration et de valorisation de la production oléicole et l’aménagement de 46 km de pistes.

D’un coût global de 87,12 millions de dirhams, les six projets programmés permettront une augmentation de la production nette annuelle d’olives (15.200 T), l’amélioration des revenus des agriculteurs (de 4.400 à 14.200 DH/Ha) et la création de 560 emplois stables.

Les projets dont s’est enquis le Souverain portent également sur un programme de développement de la filière des rosacées fruitières (pommier, amandier et prunier) au niveau de la région de Sefrou.

Mobilisant des investissements de l’ordre de 59,17 millions de dirhams, ce programme bénéficiera à 935 agriculteurs appartenant à huit communes rurales et portera sur une superficie totale de 1.670 hectares.

Ce programme triennal (2012-2014) prévoit des opérations de plantation, d’encadrement et d’assistance technique des agriculteurs, ainsi que la création de deux unités pour la valorisation des produits agricoles. Il permettra à terme la production additionnelle de 8.000 tonnes de pommes, 9.000 tonnes de prunes, 840 tonnes d’amandes, outre l’amélioration des revenus des agriculteurs et la création de 470 emplois stables.

SM le Roi a également suivi des explications sur le programme de développement de la filière du figuier dans la province de Sefrou, doté d’une enveloppe budgétaire de 9 MDH.

Ce programme quadriennal (2012-2015) porte sur une superficie totale de 500 ha et devra bénéficier à 515 agriculteurs de six communes rurales. Il consiste en la plantation de figuiers sur 500 ha et d’amandiers sur 250 ha et la construction et l’équipement d’une unité de séchage des figues d’une capacité de 3 tonnes par jour, en plus de l’encadrement et l’assistance technique des bénéficiaires.

Ce programme permettra une production annuelle nette de 3.000 tonnes de figues, ainsi que l’amélioration des revenus des agriculteurs de 2.700 à 22.400 DH/Ha et la création de 50 emplois stables.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,