Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
SM le Roi inaugure la station d’épuration des eaux usées de la ville de Oualidia, réalisée pour un investissement de 38,2 MDH
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Environnement » SM le Roi inaugure la station d’épuration des eaux usées de la ville de Oualidia, réalisée pour un investissement de 38,2 MDH

SM le Roi inaugure la station d’épuration des eaux usées de la ville de Oualidia, réalisée pour un investissement de 38,2 MDH

Par: le mardi, janvier 31, 2012
Commune d’El Oualidia (province de Sidi Bennour) – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, lundi dans la commune rurale de Oualidia (province de Sidi Bennour), à l’inauguration de la station d’épuration des eaux usées de la commune, réalisée pour un investissement global de 38,2 millions de dirhams (MDH).

sm le roi inaugure station depuration ville oualidia– Un projet révélateur de l’attention particulière du Souverain pour l’environnement et le développement durable.

– Le Souverain s’informe du projet d’assainissement liquide des zones hautes et basses de Oualidia, d’un coût global de 63 millions de DH.

Après avoir dévoilé la plaque commémorative et coupé le ruban symbolique, le Souverain a effectué une tournée à travers les différentes dépendances et structures de cette station destinée à la protection de la santé publique et de la qualité des eaux souterraines et superficielles ainsi qu’à la sauvegarde de la lagune de Oualidia grâce à l’épuration des eaux rejetées.

Conçue pour une population cible de près de 13.000 habitants, la nouvelle station d’épuration de Oualidia, qui adopte le procédé dit « lagunage aéré », permettra le traitement d’environ 2.500 m3 d’eaux usées par jour.

La STEP de Oualidia est caractérisée par une filière complète d’épuration allant du prétraitement (dégrillage et dessablage), traitement primaire (un bassin anaérobie), traitement secondaire (3 bassins d’aération), jusqu’au traitement tertiaire (2 bassins de maturation).

La station, réalisée sur une superficie globale de 10 ha, comprend également sept lits de séchage destinés au traitement des boues résiduaires.

Ce projet à fort impact sanitaire, économique et environnemental traduit l’attention particulière du Souverain pour l’environnement et le développement durable.

Fruit d’un partenariat entre le ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement -département de l’Environnement et la Régie autonome intercommunale de distribution d’eau et d’électricité et d’assainissement liquide des provinces d’El Jadida et de Sidi Bennour, le projet s’inscrit dans le cadre du plan de mise à niveau de Oualidia et de préservation de sa lagune, qui mobilise des investissements de l’ordre de 329,85 millions de dirhams.

A cette occasion, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a suivi des explications concernant le projet d’assainissement liquide des zones hautes et basses de Oualidia, d’un coût global de 63 millions de dirhams.

Destiné à la protection de la lagune de Oualidia, à la préservation du caractère écologique de ce site déclaré Ramsar et à l’amélioration des conditions de vie des citoyens, ce projet a consisté en la construction de deux réseaux d’assainissement, un pour les eaux pluviales et l’autre pour les eaux usées.

Le réseau d’assainissement des eaux pluviales est composé de 1.480 mètres linéaires de galerie (galerie ovoïde T 180 et galerie fer à cheval 2,20 m í— 1,95 m), de 380 mètres linéaires de dalots et de 4.700 mètres linéaires de conduites de diamètres allant de 315 à 1.200 mm, alors que le réseau d’assainissement des eaux usées a consisté en la pose de 20.000 mètres linéaires de conduites de diamètre allant de 250 à 400 mm et en la réalisation de trois stations de pompage.

Ce projet a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement (30 millions DH) et la Régie autonome intercommunale de distribution d’eau et d’électricité et d’assainissement liquide des provinces d’El Jadida et de Sidi Bennour (33 millions DH).

D’une grande importance biologique et écologique, ces différents projets devront contribuer au développement durable de la commune de Oualidia et à la préservation de son potentiel ostréicole et à protéger la baie en tant que site écologique et zone humide d’intérêt international régi par la convention Ramsar.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,