Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
SM le Roi lance les travaux d’aménagement et d’immersion d’un récif artificiel au large de Martil, d’un coût global de 37,5 MDH
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Société » SM le Roi lance les travaux d’aménagement et d’immersion d’un récif artificiel au large de Martil, d’un coût global de 37,5 MDH

SM le Roi lance les travaux d’aménagement et d’immersion d’un récif artificiel au large de Martil, d’un coût global de 37,5 MDH

Par: le jeudi, décembre 8, 2011
Martil – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, mercredi, au lancement des travaux d’aménagement et d’immersion d’un récif artificiel « type industriel » au large de la ville de Martil, d’un coût global de 37,5 millions de dirhams (MDH).

sm roi amenagement martil– Un projet traduisant l’intérêt particulier qu’accorde le Souverain au secteur maritime en tant que levier de développement économique et social.

– Un projet au service du développement durable, de l’amélioration des conditions socio-économiques des pêcheurs artisanaux et de l’attractivité touristique de la région.

– Le Souverain s’enquiert du programme d’aménagement des pêcheries à travers l’implantation de 29 sites de récifs artificiels, d’un investissement global de 500 MDH.

– SM le Roi s’informe du programme de repeuplement des récifs artificiels en poissons, doté d’une enveloppe budgétaire de 100 MDH.


Ce projet ambitionne la reconstitution et la réhabilitation des habitats marins dégradés, l’exploitation rationnelle et durable des ressources biologiques, la préservation et le renforcement de la biodiversité marine, l’amélioration des revenus des communautés des pêcheurs artisanaux, ainsi que le développement de la plongée sous-marine récréative.

S’inscrivant dans le cadre de la mise en oeuvre du programme « renforcement des outils et moyens de protection des ressources halieutiques nationales » de la nouvelle stratégie de développement du secteur de la pêche maritime « Plan Halieutis », ce projet sera réalisé sur une superficie totale de 52 ha, à environ un kilomètre de la côte, au Sud-Est de Capo Negro et à une profondeur variant entre 21 et 40 m.

Le choix de la plage de Capo Negro pour l’accueil de ce projet s’explique par sa proximité du site d’immersion et du centre spécialisé en aquaculture de l’Institut national de la recherche halieutique-M’diq, chargé de l’opération d’élevage d’alevins de poisson destinés pour l’empoissonnement de la zone des récifs artificiels.

Le schéma d’aménagement retenu consiste en l’immersion de deux cercles élargis (ellipses) distants d’environ 400 m reliés par un corridor biologique.

La pose des récifs devra prendre fin en mars 2012.

Fruit d’un partenariat entre le département de la pêche maritime et l’Institut national de la recherche halieutique (INRH), ce projet sera financé par le Fond de développement des pêches.

SM le Roi, que Dieu L’assiste, s’est enquis par la même occasion du programme d’aménagement des pêcheries à travers des récifs artificiels, qui mobilise des investissements de l’ordre de 500 MDH. Ce programme prévoit la création, à l’horizon 2020, de 19 récifs artificiels de type artisanal et de 10 récifs artificiels de type industriel.

Il permettra, à terme, la création d’emplois indirects par le développement de nouvelles activités, le doublement de la production des espèces ciblées par les aménagements récifaux, l’augmentation des revenus des pêcheurs de 50 pc, la réduction du chalutage illicite dans 90 pc des sites, la réhabilitation des habitats et la préservation de la biodiversité marine.

Le Souverain a suivi également des explications sur le programme de repeuplement des récifs artificiels en poissons, doté d’une enveloppe budgétaire de 100 MDH.

Destiné à assurer le renouvellement et la pérennité des ressources halieutiques des zones côtières marocaines, ce programme vise notamment la reconstitution des populations des espèces en déclin (Mérou, Denté, loup, Maigre), la reconstitution des stocks de poissons des zones d’implantation des récifs, l’amélioration des captures de la pêche côtière et artisanale, et la sensibilisation du grand public quant à l’importance de la protection de l’environnement et de la préservation des ressources pour les générations futures.

Des actions ont été entreprises au titre de ce programme, notamment l’empoissonnement des récifs artificiels de Souiria K’Dima (près de Safi) par 40.000 alevins de loup bar en 2010 et par 15.000 alevins de Maigre en 2011. Ce programme prévoit, au titre de la période 2011-2015, l’extension du centre aquacole de M’diq, l’implantation de deux centres aquacoles (écloseries) à Agadir et Dakhla, et l’augmentation de la production d’alevins de différentes espèces (environ 500.000 alevins/espèce/an).

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,