Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
SM le Roi s’enquiert de l’état d’avancement du projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville d’un coût global de 6,2 MMDH
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Société » SM le Roi s’enquiert de l’état d’avancement du projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville d’un coût global de 6,2 MMDH

SM le Roi s’enquiert de l’état d’avancement du projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville d’un coût global de 6,2 MMDH

Par: le mercredi, décembre 7, 2011
Tanger – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, s’est enquis mardi de l’état d’avancement du projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville, mobilisant des investissements de l’ordre de 6,2 milliards de dirhams (MMDH).

sm le roi projet de reconversion zone portuaire de tanger ville– Le projet renforcera le positionnement de Tanger en tant que destination phare du tourisme de croisière et de plaisance en Méditerranée à l’horizon 2016.

– Le Souverain lance les travaux de construction du nouveau port de pêche, d’un coût global de 1,09 MMDH.

– Partie intégrante du programme de reconversion, ce projet participera au développement du secteur des pêches au niveau de la région.


Portant sur une surface globale d’environ 84 hectares de terre-pleins, ce projet, dont les premiers travaux ont débuté en mars 2011, vise à positionner la ville de Tanger en tant que destination phare du tourisme de croisière et de plaisance à l’échelle internationale en général et dans le bassin méditerranéen en particulier, à travers le développement de plusieurs pôles (plaisance, croisière, passager fast-ferry, pêche, hôtelier, culturel et événementiel, commerce et animation, résidentiel et bureaux).

Les travaux de construction des infrastructures du nouveau port de plaisance ont démarré en avril dernier et sont réalisés à hauteur de 35 pc, alors que le taux de réalisation des infrastructures afférentes à la première tranche de reconversion du port de pêche actuel est de 10 pc (les travaux ont démarré au mois de juillet dernier).

Le port de Tanger-ville ambitionne de devenir, à l’horizon 2016, le port du détroit disposant de l’une des meilleures offres de services aux navigateurs et aux embarcations de plaisance, avec une capacité de 1.610 anneaux. Son objectif, à terme, est de devenir la méga-marina de sa région avec 3.000 anneaux.

Le pôle « Croisière » offrira, quant à lui, des infrastructures importantes dédiées à l’accueil des plus grands paquebots de croisières au monde. Trois postes à quai seront dédiés à cette activité dont le plus grand sera d’une longueur de 360 m. Le trafic visé est de 300.000 croisiéristes en 2016 et de 750.000 en 2020. Les travaux d’extension du quai de croisière (1ère phase) seront entamés en mars 2012.

Le projet d’aménagement d’un terminal « passager fast ferry » consiste en la rénovation et la modernisation de la gare maritime existante afin qu’elle puisse offrir de meilleures conditions de confort et de sécurité aux passagers.

Les travaux y afférents débuteront en avril 2012 et devront être achevés dans un délai de 12 mois. Les études architecturales sont en cours de finalisation. Un des axes principaux du projet est l’ouverture du port sur la ville.

En effet, une partie des anciennes clôtures et bâtiments situés à l’entrée du port actuel a été démolie au cours de l’année 2011. La deuxième tranche se poursuivra en 2012, l’objectif étant d’ouvrir davantage les espaces portuaires sur la ville.

Le site reconverti sera, par ailleurs, desservi par un système de téléférique qui permettra une liaison directe entre le centre de la ville, la marina, le nouveau port de pêche et la kasbah. Il permettra des visites panoramiques sur la baie, le port et la médina.

Avec un débit horaire de 2.800 personnes, le téléférique, système respectueux de l’environnement, sera le meilleur moyen de substitution aux modes de transports classiques. Un parking souterrain d’une capacité de 1.000 places est également prévu afin d’offrir une capacité optimale au site reconverti.

Les études techniques de voirie et de réseaux divers, de conception du système de téléférique et du parking souterrain sont au stade d’avant-projet détaillé.

Conformément aux Hautes instructions royales, les travaux de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville se feront dans le respect total de son environnement immédiat et de l’aspect architectural de la ville.

Ainsi, une étude sédimentologique pour la protection des plages de la baie de Tanger a été réalisée, outre la construction d’ouvrages maritimes côtiers (épis et brises lames) et le redéploiement du sable dragué, à l’occasion de la réalisation du nouveau port de plaisance, sur les plages dégarnies de la baie. Les travaux de redéploiement seront entamés en mars 2012.

Par ailleurs, une étude archéologique pour la restauration de la muraille de la médina et de la Kasbah est en cours de réalisation.

En parallèle, une étude architecturale et technique a été élaborée par une équipe pluridisciplinaire (architecte, archéologue, bureau d’étude, laboratoire).

La première tranche des travaux de restauration afférente à la jonction Port -Médina, s’étendant de Dar El-Baroud à Dar El-Hajoui, est en cours de réalisation. Ces travaux affichent un état d’avancement de 20 pc.

SM le Roi, que Dieu L’assiste, a, à cette occasion procédé, au lancement des travaux de construction du nouveau port de pêche, doté d’une enveloppe budgétaire de 1,09 milliard de dirhams.

Partie intégrante du projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville, le projet a pour objectifs d’assurer une reconversion optimale de la zone portuaire, d’améliorer les conditions de travail des professionnels de la pêche en leur offrant, sur le même site, des installations modernes répondant à leurs besoins, de relancer les investissements et de créer des postes d’emploi dans le secteur de la pêche.

Adossé au port actuel côté ouest, le futur port de pêche comprendra 1.167 mètres linéaires d’ouvrages de protection, 2.537 mètres linéaires de quais et d’appontements, 11 ha de bassin et 12 ha de terre-pleins. Il sera doté des superstructures nécessaires au fonctionnement du port (voiries et réseaux divers) et des dépendances liées à l’exploitation du nouveau port (halle aux poissons, fabriques de glace, entrepôts frigorifiques, magasins pour les armateurs et mareyeurs, darse pour portique à sangle et chantier naval, ateliers de réparation navale, bâtiments administratifs).

Le port de pêche, qui devra être mis en service en mars 2015, aura un impact économique et social fort important dans la mesure où il mettra à la disposition des professionnels une infrastructure moderne, des quais dédiés à la pêche hauturière et une zone de réparation navale pour les unités de pêche artisanale, côtière et hauturière.

Le projet nécessitera une enveloppe budgétaire de 1,09 MMDH, dont 720 millions de dirhams (MDH) affectés aux infrastructures, 290 MDH pour la réalisation des superstructures et 80 MDH pour le transfert des activités de pêche.

Il sera financé par le budget de l’Etat (375 MDH), le Fonds Hassan II pour le développement économique et social (375 MDH), le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime (60 MDH), l’Office national des pêches (180 MDH) et la Société d’Aménagement pour la reconversion du port (100 MDH).

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , ,