Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
SM le Roi s’enquiert du projet de réhabilitation de l’ancienne médina de Tétouan, d’un coût global de 315 MDH
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Société » SM le Roi s’enquiert du projet de réhabilitation de l’ancienne médina de Tétouan, d’un coût global de 315 MDH

SM le Roi s’enquiert du projet de réhabilitation de l’ancienne médina de Tétouan, d’un coût global de 315 MDH

Par: le samedi, décembre 10, 2011
Tétouan – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, s’est enquis, vendredi, du projet de réhabilitation de l’ancienne médina de Tétouan, doté d’une enveloppe budgétaire de 315 millions de dirhams (MDH).

sm tetouan musee du patrimoine religieux– SM le Roi Amir Al-Mouminine inaugure le musée du patrimoine religieux « Loukach » à Tétouan.

– Le Souverain s’enquiert du projet de restauration de la Grande mosquée pour un investissement de 12 MDH.


A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur ce projet qui vise la réhabilitation de l’aspect architectural authentique de la ville, la valorisation de tissu urbain traditionnel, l’amélioration des conditions de vie des populations de la médina et la restauration des édifices historiques.

Le projet, qui sera réalisé dans un délai de 48 mois (2011-2014), prévoit également la rénovation des réseaux de distribution d’eau potable, la réhabilitation des infrastructures et édifices religieux, ainsi que des centres culturels.

Le programme de réhabilitation de l’ancienne médina s’articule autour de six principaux axes ayant trait au cadre bati (50 MDH), aux infrastructures (140 MDH), aux édifices religieux (26,5 MDH), au développement des services socio-culturels (72 MDH), à la réorganisation des commerces (22,5 MDH) et à la promotion des activités touristiques (4 MDH).

sm tetouan ancienne medinaProfitant à une population de plus de 26.000 habitants, ce programme est le fruit d’un partenariat entre plusieurs départements ministériels, notamment les ministères de l’Intérieur, de la Culture, de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace, des Habous et des affaires islamiques, de la Jeunesse et des sports, de la Santé, de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, du Tourisme et de l’artisanat, du Développement social de la famille et de la solidarité, et le secrétariat d’Etat chargé de l’artisanat.

Y contribuent également l’Agence pour la promotion et le développement des provinces et préfectures du nord du Royaume, l’agence du Bassin hydraulique du Loukkos, le conseil de la région de TangerTétouan, le conseil de la commune urbaine de Tétouan, l’autorité délégataire chargé de la distribution de l’eau et de l’électricité, et la société civile.

L’ancienne médina de Tétouan, qui s’étale sur une superficie globale de 50 hectares, pâtit de plusieurs contraintes liées à la détérioration du cadre bâti, aux dysfonctionnements constatés au niveau des espaces publics, à la dégénérescence des monuments historiques et à la dégradation du réseau d’eau potable.

sm tetouan musee du patrimoine religieux loukachSM le Roi, Amir Al Mouminine a, par la suite, procédé à l’inauguration du musée du patrimoine religieux « Loukach » à l’ancienne médina de Tétouan. Ce musée, réalisé par le ministère des Habous et des Affaires islamique au sein de la Médersa de Loukech, regorge de différents objets et articles historiques ayant trait à la vie religieuse et à l’enseignement traditionnel au Maroc.

En deux niveaux, le musée abrite au rez-de-chaussée une série de matériaux liés à l’histoire de l’Islam au Maroc, des objets relatifs à la mosquée et à l’école coranique ainsi qu’un modèle d’une salle d’enseignement traditionnel.

A l’étage supérieur sont exposés des objets retraçant l’histoire des Zaouias, de la société islamique, des waqfs et de la Médersa de Loukach, en plus d’articles ayant trait à l’art de la gnomonique et au patrimoine culturel islamique.

On y trouve également une bibliothèque qui propose un fonds documentaire très riche. La Médersa de Loukach qui abrite le musée a été édifiée au cours du 12è siècle de l’hégire tout près d’une mosquée qui porte le même nom. Elle met en lumière l’histoire de la cité de Tétouan durant la période du règne du Sultan Moulay Ismail.

Le nom de « Loukach » est emprunté à une famille d’origine mauresque établie à Tétouan au XVIIe siècle initiatrice de la construction de la mosquée et de la Médersa. La Médersa de Loukach a en effet vu passer sur ses bancs tous les lettrés, notaires et juges de la région. Elle fut fermée dans les années 80 du siècle dernier. La Mosquée et la Médersa se caractérisent par une architecture sobre qui reflète l’art architectural tétouanais de l’époque.

Par ailleurs, le ministère des Habous et des affaires islamiques avait procédé, en 2006, à la restauration de la Medersa où résidaient plusieurs étudiants de la Grande mosquée (Al Majid Al Aâdam) de l’ancienne médina de Tétouan, pour une enveloppe budgétaire de 10 millions de dirhams.

sm tetouan restauration de la grande mosqueeSM le Roi, Amir Al-Mouminine, s’est enquis, par la même occasion, du projet de restauration de la Grande mosquée qui mobilise des investissements de l’ordre de 12 millions de dirhams.

Réalisés par le ministère des Habous et des Affaires islamiques, les travaux de restauration ont porté sur la réfection des plafonds, le renforcement des mures et du sol de la mosquée, la rénovation des portes et des objets en bois, la restauration des dépendances sanitaires, le revêtement du patio, et la réhabilitation du réseau électrique.

D’une superficie globale de près de 1.500 m2, la Grande mosquée a été construite en 1223 de l’hégire par le Sultan Moulay Slimane. La première restauration de cet édifice religieux date de 1281 de l’Hégire et sŒest opérée sur ordre du Sultan Moulay Mohamed Ben Abderrahmane.

Le projet de restauration de la Grande mosquée de Tétouan s’inscrit dans le cadre d’un programme global du ministère des habous visant la réhabilitation des édifices religieux historiques selon les normes et standards internationaux. Ce programme a permis, jusqu’à présent, la restauration de 45 mosquées, soit 25 pc du nombre des mosquées historiques, avec une enveloppe budgétaire d’environ 300 millions de dirham.

A cette occasion, SM le Roi a effectué une tournée à pied à travers les ruelles de l’ancienne médina au milieu des applaudissements et des vivats des citoyens, venus nombreux expimer leurs marques de fédilité et de loyalisme au Souverain. SM le Roi a ainsi visité les ruelles Tarrafine, Souk El Houtei, Zenkat El-Mqaddem, Souk El-Fouki, Ennajarine, El kharraziine, Essabaghine , Derb Lemtamer et Derb Sidi Saidi.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,