Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Soderling met fin au règne parisien de Nadal
Actualités du Maroc » Sport » Soderling met fin au règne parisien de Nadal

Soderling met fin au règne parisien de Nadal

Par: le lundi, juin 1, 2009

C’est la première fois que l’Espagnol, quadruple tenant du titre, est battu dans le Grand Chelem sur terre battue. Nadal a été constamment dominé par un adversaire qu’il avait pourtant écrasé 6-1, 6-0 il y a un mois au tournoi de Rome.

C’est la première fois que l’Espagnol, quadruple tenant du titre, est battu dans le Grand Chelem sur terre battue. Nadal a été constamment dominé par un adversaire qu’il avait pourtant écrasé 6-1, 6-0 il y a un mois au tournoi de Rome.

Paraissant lent, le N.1 mondial n’a pratiquement jamais réussi les coups extraordinaires qui l’ont porté à la tête du tennis mondial. Ni passings, ni coups droits d’attaque ne sont sortis de sa raquette. Il a eu presque systématiquement le dessous dans l’échange. Il a aussi été incapable de trouver une solution tactique au problème posé par le Scandinave. Il s’est entêté à jouer le coup droit de Soderling, souvent beaucoup trop court, et s’est exposé à la punition.

Cet échec est un énorme coup de tonnerre, car Nadal était arrivé à Paris plus favori que jamais, en tant que détenteur de trois tournois du Grand Chelem sur quatre (Roland-Garros, Wimbledon et Australie).

Certes, il venait de perdre en finale de Madrid contre Roger Federer, mais cette défaite avait été mise sur le compte de l’altitude et d’un marathon de quatre heures disputé la veille. Non seulement Nadal a été battu, ce qui aurait été une énorme surprise quel que soit l’adversaire, mais en plus il l’a été par un joueur sans référence dans les tournois majeurs et peu à l’aise d’habitude sur terre.

Soderling disputait à 24 ans son premier huitième de finale en Grand Chelem et à Roland-Garros il avait été éliminé quatre fois aux premier ou deuxième tours en cinq participations.

Le Suédois a connu une réussite exceptionnelle au premier set, notamment au service et en coup droit. Par la suite, il est revenu à un niveau un peu plus conforme à son standing habituel (59 fautes directes), mais Nadal, qu’on n’avait jamais vu aussi faible sur terre battue, n’a pas su en profiter. Le Majorquin restait sur une série de 31 victoires à Roland-Garros et sur 32 sets remportés d’affilée sur la terre battue parisienne.

Sa défaite ouvre un boulevard à Roger Federer, d’autant qu’elle survient au lendemain de celle du Serbe Novak Djokovic, qui faisait figure de N.2 de la saison sur terre battue.

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,