Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Solar Impulse atterrit à Rabat
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Solar Impulse atterrit à Rabat

Solar Impulse atterrit à Rabat

Par: le jeudi, juin 7, 2012

solar-impulseAprès plus de 18 heures 30 de vol, l’avion solaire suisse Solar Impulse a atterri dans la nuit de mardi à mercredi à Rabat, au Maroc. Conduit par le Suisse Bertrand Piccard, il a atterri -à la pleine lune- à 23H27 locales (22H27 GMT) à l’aéroport de Rabat Salé où il a été accueilli par son épouse Michèle et les organisateurs du vol.

La piste sur laquelle l’avion solaire a atterri, escorté par un hélicoptère de la gendarmerie marocaine, est longue de 3,8 km, a précisé un responsable de l’aéroport. D’immenses chapiteaux ont été dressés près de l’aéroport pour abriter les organisateurs de ce vol, retransmis en direct par le site « solarimpulse.com ».

L’avion devrait rester à Rabat pendant cinq jours, « avant de s’envoler ensuite pour Ouarzazate« , au sud du Maroc, à la veille de l’inauguration de la plus grande installation thermo-solaire jamais construite à ce jour dans le monde. Piloté par Bernard Piccard, co-fondateur du projet, l’avion solaire a décollé de l’aéroport de Madrid-Barajas mardi à 05h22 (03h22 GMT).

« Je suis très ému. Les Marocains ont tellement bien préparé ce vol … Je suis ravi pour eux et je les remercie », a confié le pilote -après l’arrêt de son avion- à sa fille qui a suivi le vol depuis la Suisse.

A sa descente, M. Piccard paraissait épuisé mais souriant. Il a été accueilli par son épouse Michèle et des dizaines d’organisateurs et de responsables marocains. Un aérogare spécial a été aménagé par les fonctionnaires de l’aéroport, sous un important dispositif policier.

« C’est un événement historique », a déclaré Mustapha Bakkoury, le président du directoire de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), qui était parmi les premiers à le saluer à sa descente d’avion.

Arborant un large sourire, M. Piccard a déclaré devant un groupe de journalistes: « Bonjour le Maroc. Merci pour l’accueil », avant d’être conduit à l’immense chapiteau dressé sur la piste d’atterrissage.

« Le Maroc s’engage avec beaucoup d’ambition dans le développement des énergies renouvelables. Nous admirons cet effort », a-t-il ajouté.

« C’est l’aboutissement d’un rêve, un rêve devenu réalité. Je suis heureuse », a déclaré pour sa part son épouse.

Premier avion sans carburant

Solar Impulse est le premier avion conçu pour voler de jour et de nuit sans carburant ni émissions polluantes, grâce à l’énergie solaire. L’avion en fibre de carbone est mû par quatre moteurs électriques, d’une puissance de 10 chevaux chacun, alimentés par 12.000 cellules photoélectriques couvrant son immense aile. L’énergie est stockée durant la journée dans des batteries, ce qui permet à l’avion de voler la nuit. Solar Impulse a l’envergure d’un Airbus A340 (63,4 mètres) mais ne pèse que 1,6 tonne, soit le poids d’une voiture moyenne.

ENCADRE: Promouvoir les énergies renouvelables

L’atterrissage de Solar Impulse, à l’aéroport de Rabat-salé constitue un événement qui tend à mettre en exergue deux ambitions en matière d’énergie solaire, a affirmé le président du directoire de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury. Le vol au Maroc de cet avion constitue non seulement un défi technologique, mais aussi une vision qui s’inscrit dans la lignée de la stratégie énergétique développée par le Royaume en vue de promouvoir les énergies renouvelables et plus particulièrement l’énergie solaire, a souligné M. Bakkoury lors d’une conférence de presse à l’aéroport de Rabat-salé. En accueillant ce premier vol transcontinental, organisé sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc adresse de nouveau un signal fort quant à sa détermination à faire de l’énergie solaire l’un de ses axes prioritaires de l’utilisation future des énergies renouvelables, a-t-il ajouté, faisant remarquer que la dépendance aux énergies fossiles n’est pas une fatalité. Symbolique à plusieurs niveaux, le périple de Solar impulse se veut aussi une plateforme de convergence entre les projets portés par MASEN et les messages que véhicule cet incroyable pari technologique relevé par l’équipe de cet avion qui effectuera le tour du monde en 2014, année au cours de laquelle le complexe solaire de Ouarzazate sera mis en service, a indiqué M. Bakkoury. Il s’agit d’un beau projet matérialisant les idéaux et les valeurs qui nous animent , a-t-il dit, soulignant que cet exploit vise à démontrer également le potentiel immense des nouvelles technologiques en termes d’économies d’énergies et d’utilisation des énergies renouvelables, le but étant de prouver que le progrès est possible en utilisant les énergies propres, a-t-il relevé. C’est l’avion du futur , a-t-il noté.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,