Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
« La source des femmes », une aventure humaine et cinématographique extraordinaire au Maroc
Actualités du Maroc » Culture » « La source des femmes », une aventure humaine et cinématographique extraordinaire au Maroc

« La source des femmes », une aventure humaine et cinématographique extraordinaire au Maroc

Par: le vendredi, octobre 7, 2011

cinema marocLe long-métrage « La source des femmes« , qui a représenté le Maroc au 64-ème festival international du cinéma de Cannes, « m’a permis de vivre dans le Royaume une aventure humaine et cinématographique extraordinaire », a confié, mercredi soir à Bruxelles, le metteur en scène franco-roumain du film, Radu Mihaileanu.

« Le village au sud de Marrakech ainsi que la bonté et la beauté de ses habitants m’ont marqué moi et toute l’équipe du tournage. Nous avons vécu une aventure humaine et cinématographique extraordinaire que nous ne sommes pas prêts d’oublier », a indiqué le cinéaste à la MAP, lors d’une grande soirée de remise des prix des ambassades du Maroc respectivement en Belgique et au Luxembourg et auprès de l’Union européenne au metteur en scène de cette fiction.

Le réalisateur de films à succès notamment « Trahir », « Va, vis et devient » ou encore le chef-d’oeuvre « Le Concert », a révélé avoir vécu une deuxième histoire passionnante avec les équipes marocaines de tournage, des comédiens talentueux dont Mohamed Majd et surtout « ce sublime village qui était notre maison ».

Pour Mihaileanu, l’équipe se sentait parmi les siens, les habitants de ce petit village de quelque 350 âmes les ayant accueillis à bras ouverts, se disant « fier et heureux » que le film soit présenté à Cannes sous le drapeau marocain.

« Ma joie était telle, lorsque les femmes du village de tout âge avaient foulé le tapis rouge et monté les marches de Cannes. Elles étaient les stars du film. C’était la plus belle montée des marches à Cannes : la vraie beauté, avec leurs rides, leur dignité, leur sourire, leurs chants et danses. Nous étions tous en larmes ».

Cette réalisation est une coproduction, à laquelle participe le Maroc aux côtés de la France, la Belgique et l’Italie, rappelle le cinéaste qui considère que « l’identité profonde artistique du film est avant tout marocaine ».

Relatant l’histoire de villageoises de la région de Marrakech, inspirée d’un fait divers réel survenu en Turquie, le cinéaste a choisi un casting cosmopolite de différentes nationalités dont la majorité est marocaine et opté pour le dialecte local.

Le défi de tourner cette fiction en « darija », est naturel. L’arabe dialectal n’est pas un obstacle pour la réalisation d’une oeuvre cinématographique pour ce franco-roumain qui avait déjà réussi l’expérience de diriger des films dans des langues qu’il ne parle pas. « Je trouve d’ailleurs que la darija est une très belle langue au niveau mélodique », a souligné ce réalisateur atypique.

« La source des femmes » ayant défrayé les carnets du cinéma est d’ailleurs, une histoire drôle, émouvante et humaine militant pour l’affirmation de l’identité féminine et la vie quotidienne autour de la source incontournable de « l’eau ».

Le récit illustre les rapports homme-femme dans l’approvisionnement de l’eau. Mais pour le cinéaste la question de cette source vitale n’est qu' »une métaphore », même si, précise-t-il, dans certains pays elle reste encore un problème réel ».

La tête d’affiche sont des acteurs pour la plupart maghrébins, et le réalisateur franco-roumain de rendre hommage encore une fois au talent du grand comédien marocain Mohamed Majd, qu’il qualifie d' »immense acteur ».

C’est ainsi que Radu Mihaileanu s’est dit « fier » par les distinctions des deux ambassades du Maroc. « Il s’agit là pour moi d’une récompense du Maroc qui me dit : je t’aime ». « Un pays que j’aime en retour à la folie », a-t-il dit tout ému.

« La source des femmes« , nominé cinq fois à la Palme d’Or de Cannes, a été projeté en avant-première dans l’immense salle du prestigieux Palais Bozar en présence d’un parterre de personnalités du monde des arts, de la culture et de la politique.

Les Prix des deux ambassades du Maroc ont été remis dans le cadre d’une cérémonie au cinéaste franco-roumain par l’ambassadeur du Royaume auprès de l’UE, M. Menouar Alem.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , ,