Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Spectacle :« Les amis de Piaf » ont chanté l’hymne à l’enfance
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport » Spectacle :« Les amis de Piaf » ont chanté l’hymne à l’enfance

Spectacle :« Les amis de Piaf » ont chanté l’hymne à l’enfance

Par: le samedi, février 28, 2009

Sur une scène brodée de voilages d’organzas et enjolivée de bougies allumées, les amis de Piaf se sont réunis jeudi soir au Mégarama de Casablanca pour chanter l’enfance, l’amour et la paix.

Sur une scène brodée de voilages d’organzas et enjolivée de bougies allumées, les amis de Piaf se sont réunis jeudi soir au Mégarama de Casablanca pour chanter l’enfance, l’amour et la paix.
Devant eux, des centaines de Rotariens qui sont venus répondre à l’appel des martyrs de la Palestine. Seuls, accompagnés ou en famille, ils ont joint leurs efforts et tendu leurs bras aux enfants de Gaza en leur offrant les revenus de cette soirée caritative ainsi que ceux d’une vente aux enchères de la magnifique toile « Une fillette à l’aube de l’espoir » donnée gracieusement par l’artiste peintre Abdelkrim Bellamine. « Nous ne sommes pas des professionnels de l’évènementiel, mais nous sommes des connaisseurs du caritatif. Nous avons tous été témoins de la guerre de Gaza et si nous sommes présents ce soir, c’est pour crier notre désapprobation contre toute forme de guerre et nourrir les rêves des enfants de Gaza », déclare Ahmed Mikou, adjoint du gouverneur de la zone 5 du Rotary Club. Les pleurs des victimes ont été entendus et de nombreuses âmes sensibles et engagées ont répondu à ce cri d’humanité et acheté les invitations de la soirée et ont même libellé des chèques au nom de ces enfants, victimes d’un destin impitoyable et d’une injustice sans égal.

C’est en tout une somme de 305.000 DH que le club a pu récolter pour ces pauvres enfants. Cette somme sera versée dans le compte des victimes de Gaza, créé suite à l’appel de Sa Majesté le Roi à Bank Al Maghreb. C’est donc dans une salle archicomble que les Rotariens et leurs invités ont réussi à joindre l’utile à l’agréable en suivant des moments intenses de musique et de spectacle donnés par les jeunes de la troupe « Les amis de Piaf ». Car en plus des membres du Rotary, qui ont toujours tenu leur promesse et appliqué leur devise « servir d’abord », des jeunes artistes se sont rassemblés, à leur tour, autour de cette noble cause . Malgré leur jeune âge, c’est un grand savoir-faire qu’ils ont dévoilé ce soir. Pour l’assistance, ils ont fouillé dans le riche répertoire de la chanson française pour concocter un medley des chansons les plus sentimentales, les plus engagées et les plus émouvantes. Et c’est la fameuse Cristie Caro qui ouvre le bal en interprétant « S’il suffisait d’aimer ».

Avec sa présence imposante sur la scène, sa voix qui fait vibrer les émotions les plus profondes, elle a réussi à donner le ton et la couleur à cette soirée qui se tient sous le signe de l’amour. Le coach vocal du spectacle a ensuite cédé la place à ses jeunes apprentis qui ont brillé sur scène, à l’image des grandes stars. « Prendre un enfant par la main, pour l’emmener vers demain, pour lui donner la confiance en son pas, prendre un enfant pour un roi… » ont chanté en chœur les vedettes de ce soir. Sans doute que vous avez reconnu l’éternelle chanson d’Yves Duteil. Le rêve de cet artiste était de partager ce soir avec les Rotariens qui ont fait de ce titre un hymne à l’enfance palestinienne.
Les émotions atteignent des sommets et le rythme de la joie s’accélère lorsque la scène se remplit par une petite présence. Une fillette au sourire angélique et au regard plein d’innocence vient, telle une lueur d’espoir, illuminer les cœurs des spectateurs qui lui ont réservé une ovation très chaleureuse. Elle chante pour eux mais aussi pour ses frères de Gaza « L’oiseau et l’enfant ».

Le petite fille apporte un message de paix et d’amour en chantant « Noire la misère, les hommes et la guerre, qui croient tenir les rênes du temps, pays d’amour n’a pas de frontière Pour ceux qui ont un cœur d’enfant… ». Le pays d’amour ce soir était notre Maroc généreux et ceux au cœur d’enfant étaient les Rotariens. La preuve, certains d’eux se sont prêtés au jeu et sont montés sur scène pour chanter l’amour à leur façon. Outre une première partie dédiée à l’enfance, une deuxième a été consacrée à Edit Piaf. Écrit et mis en scène par Maïa Vion et Agnès Ibrahimi, ce spectacle retrace le parcours de la diva de la chanson française. Les jeunes artistes ont ainsi invité les spectateurs dans le monde sensationnel de la môme française. Ces derniers ont plongé tantôt dans la nostalgie des classiques français tantôt dans la joie du moment. « Padam Padam », « je ne regrette rien », « Milord »…sont autant de titres mélancoliques de la dame à la robe noire qui, par magie, ont offert une ambiance festive à cette soirée unique.

D’autres titres signés, entre autres, par Maurice Chevalier, de Marlène Dietrich, de Gilbert Bécaud…ont également été chantés par ces jeunes amis de Piaf.
A travers ce spectacle, les Rotariens et ceux qui ont répondu présents à leur invitation ont rêvé d’offrir « une vie en rose » aux enfants de Gaza. Avec une organisation sans faute, un programme riche et un objectif humain réalisé, la soirée du Rotary était sans doute un succès. Vivement les prochaines !
Par Khadija SMIRI | LE MATIN

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , ,