Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Spectacle:Le festival de Dakhla jugé par la population
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport, Tourisme » Spectacle:Le festival de Dakhla jugé par la population

Spectacle:Le festival de Dakhla jugé par la population

Par: le mercredi, mars 4, 2009

Le premier spectacle de la 3e édition du festival de Dakhla fut fêté sous le symbole de la fraternité des peuples marocain et de l’Afrique.

Le premier spectacle de la 3e édition du festival de Dakhla fut fêté sous le symbole de la fraternité des peuples marocain et de l’Afrique.
Le surnommé prince du rai Faudel, qui a reçu un accueil féerique en arrivant
à la ville de Dakhla, a brillé sur la grande estrade digne d’un tel spectacle, et rendu au public la même chaleur à travers le répertoire qu’il a interprété ce soir. Sa voix a retenti dans le ciel de Dakhla célébrant la fraternité, la symbiose et la complémentarité maghrébine. De cette ville du sud du Royaume, Faudel a envoyé
un message clair incluant le sens de la fraternité dans sa signification totale.
Les peuples algériens et marocains sont voués à une unité et une fraternité éternelles. La joie, la liesse et l’esprit de fête avaient donc emporté la population de Dakhla dans un monde de musique symbole de la paix et de la solidarité. Le sourire aux lèvres, Fattou n’en revient pas : « Ce fut une belle soirée avec des grands chanteurs, des variétés de musique de tous les continents. Je suis fan de Faudel et j’ai assisté à toute la soirée. J’ai dansé au rythme de toutes ces musiques pendant plus de 6 heures de spectacle ».

« Notre ville prospère dans tous les domaines, y compris le domaine culturel », ajoute Mohamed Fadel Salek, un jeune universitaire. « J’ai fait le voyage d’Agadir où je poursuis mes études à l’université pour assister au festival de Dakhla, qui regroupe des activités musicales, économiques, sociales et culturelles.
Dakhla restera dans la mémoire de sa population jusqu’à la prochaine édition du festival, personne n’oubliera ce qu’il a vécu et vu durant ces journées de fête ». Son avis ne diffère pas de celui de Saâdana, âgée de 80 ans, et qui était encore là à une heure tardive admirant la joie de ses petits enfants qui vibraient et dansaient au rythme de la musique. « J’ai adoré ça et j’ai aimé notre musique hassanie, interprété par un célèbre groupe de musique traditionnelle de la ville », a-t-elle indiqué.

Le succès du festival de Dakhla est dû, non seulement aux efforts déployés par les organisateurs, les autorités locales, les vedettes participantes, mais aussi à la volonté de la population qui veut donner à sa ville et sa région un caractère moderne attaché à la tradition, une ouverture à partir de la culture locale sur les cultures du monde. « Nous avons à Dakhla des investisseurs étrangers dans le tourisme, la pêche, l’agriculture… et nous recevons des vedettes étrangères venues de tous les continents. Tout cela est un symbole de confiance grâce à la sécurité et à l’hospitalité qui règnent dans cette région », a fait savoir un élu parlementaire.
Par Sami Reddad | LE MATIN

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , , , , , ,