Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le système d’examen du Bac ne sera pas révisé en 2013
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Société » Le système d’examen du Bac ne sera pas révisé en 2013

Le système d’examen du Bac ne sera pas révisé en 2013

Par: le mardi, décembre 18, 2012

Le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa a souligné lundi que le système d’examen du baccalauréat actuel ne sera pas révisé au titre de l’année scolaire 2012-2013.

baccalaureat-2013M. El Ouafa, qui intervenait devant la commission de l’enseignement et des affaires culturelles et sociales à la Chambre des conseillers, au sujet du budget sectoriel de son département, a expliqué que le ministère, après avoir consulté des experts, cadres, enseignants et étudiants, a constaté que le problème ne réside pas dans le système mais plutôt dans la manière de le mettre en oeuvre.

Le ministre a présenté dans ce sens les trois scénarios possibles en cas de réforme du système du baccalauréat: il s’agit soit du retour à l’ancien système, soit de ne pas tenir compte des contrôles continus et transférer leur part à l’examen national, ce qui peut porter atteinte à l’enseignement de certaines matières comme les langues étrangères, ou enfin de remplacer les contrôles continus par un examen régional.

Il a, par ailleurs, souligné qu’il ne tolèrera pas le harcèlement sexuel et les pratiques illégales au sein des établissements scolaires ainsi que l’utilisation des fonds publics du ministère, de ses établissements et de ses services sans aucune raison légale.

M. El Ouafa a également présenté les grandes orientations du plan d’action de son département au titre de la période 2013-2016, qui portent essentiellement sur l’élargissement de l’offre scolaire, l’amélioration de la qualité de l’enseignement, la qualification des ressources humaines et le renforcement de la bonne gouvernance.

Les groupes de la majorité ont, à cette occasion, salué la dynamique lancée par le ministère dans le secteur à travers notamment le traitement de certaines questions tabous, se félicitant des chiffres encourageants concernant la demande de scolarisation et l’orientation vers les filières scientifiques.

Pour ce qui est des groupes de l’opposition, ils ont appelé à rétablir la confiance aux enseignants et à améliorer leurs conditions matérielles et morales sans oublier le côté psychique et humain qui pourrait se répercuter négativement sur le rendement des enseignants.

Source: Menara

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , ,