Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Tamesna: les familles lésées demandent au promoteur immobilier d’honorer ses engagements
Actualités du Maroc » Société » Tamesna: les familles lésées demandent au promoteur immobilier d’honorer ses engagements

Tamesna: les familles lésées demandent au promoteur immobilier d’honorer ses engagements

Par: le vendredi, septembre 4, 2009

Tamesna Un groupe de familles lésées par la non-livraison de leurs logements dans la ville de Tamesna ont demandé, jeudi, à la société française « General Contractor-Maroc » d’honorer ses engagements après un retard de plus d’une année.

Lors d’une visite sur les lieux, organisée par l’Association « Tamesna Awalan » au profit des médias, les bénéficiaires du projet (3500 familles) ont affirmé qu’elles étaient « victimes » de la société qui « les a fait attendre longtemps » après avoir réglé presque la totalité des prix des logements.

Dans une déclaration à la MAP, le président de l’Association, M. Houcine Hayani a souligné que « les logements ne sont pas livrés, jusqu’ici, aux familles lésées qui ne cessent, depuis plus d’une année, de réclamer leur dû à « General Contractor-Maroc ».
Il a rappelé que juste après l’annonce de la création de la ville de Tamesna, plusieurs familles s’étaient précipitées dans les bureaux de la société pour acquérir des logements et avaient contracté des crédits bancaires, versé des acomptes au promoteur immobilier et s’apprêtaient à emménager dans leurs nouveaux logements.
M. Hayani a, en outre, expliqué que le rêve de ces personnes s’est transformé en mirage, dans la mesure où plusieurs bénéficiaires se trouvent dans l’obligation de s’acquitter des loyers en même temps que des crédits dus à la banque.
De son côté, M. Abdelkader Kaîoua, inspecteur régional de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace de la région Rabat-Salé-Zemour-Zaër, qui préside la Commission chargée par le ministère de trouver une solution à ce problème, a assuré que la Commission va traiter ce dossier avec la rigueur et le sérieux requis.
Il a affirmé que le ministère est conscient de la problématique posée par la société, non seulement pour les bénéficiaires, mais aussi pour le projet en entier, dans la mesure où il s’agit, a-t-il dit, de la première fois que l’un des partenaires n’honore pas ses engagements.
Il a fait savoir que la Commission tiendra des réunions avec l’Association qui représente les personnes lésées et la société dans le but de soumettre un rapport aux parties concernées dans les meilleurs délais.
Pour sa part, M. Nabil El Kerdoudi, PDG de la société Al Omrane-Tamesna a affirmé que cette société, filiale du groupe Al Omrane, chargée de l’aménagement de la ville de Tamesna, soutient les bénéficiaires du projet, rappelant que plusieurs réunions ont été tenues avec les deux parties pour rapprocher les points de vue.
Le contrat liant les deux parties, a-t-il expliqué, confère à la société Al Omrane le droit de disposer des terrains sur lesquels « General Contractor-Maroc » va construire les logements, ajoutant qu’après avoir épuisé tous les recours administratifs, Al Omrane va recourir à la justice pour que les terrains cédés au promoteur lui soient restitués, dans la mesure où ils relèvent toujours de sa propriété.
Le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace avait décidé de mener une enquête sur « General Contractor-Maroc » qui connaît des problèmes ayant causé du retard dans la livraison des logements aux bénéficiaires dans la nouvelle ville de Tamesna.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,