Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Transport en commun:La gestion déléguée confiée à un groupement franco-marocain
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport » Transport en commun:La gestion déléguée confiée à un groupement franco-marocain

Transport en commun:La gestion déléguée confiée à un groupement franco-marocain

Par: le vendredi, février 27, 2009

Les tracasseries du transport en commun ne seront peut-être qu’un vieux souvenir pour les habitants de Rabat. C’est en tout cas la promesse faite par le groupement franco-marocain qui a remporté le marché relatif à la gestion déléguée du transport en commun dans la capitale du Royaume.

Les tracasseries du transport en commun ne seront peut-être qu’un vieux souvenir pour les habitants de Rabat. C’est en tout cas la promesse faite par le groupement franco-marocain qui a remporté le marché relatif à la gestion déléguée du transport en commun dans la capitale du Royaume.
Le contrat a été signé hier jeudi 26 février à Rabat entre les représentants de l’autorité délégante (wilaya et conseil de la ville) et le groupement délégataire. Celui-ci est composé, rappelons-le, du groupe Bouzid (28,06%), du groupe Hakam (20,9%) et du groupe Veolia Transport (51,04%).

Pendant toute la durée du contrat de concession (15 ans), le groupement franco-marocain s’engage à investir près de deux milliards de DH pour la mise en place d’une structure de transport conforme aux exigences du cahier des charges et aux attentes des citoyens en matière de qualité de service et de sécurité. De même, il est prévu d’employer et de former plus de 3000 collaborateurs, dont l’ensemble du personnel de la RATR (ancienne régie autonome du transport à Rabat). Le groupement s’est fixé ainsi trois priorités : le renouvellement du parc existant, la satisfaction du client et le respect de l’environnement. A l’évidence, la tâche du nouveau délégataire ne sera pas aisée compte tenu du laisser-aller qui a marqué la gestion de ce secteur vital et surtout compte tenu de la vétusté des infrastructures liées au transport en commun. D’où la nécessité de repenser intégralement le schéma directeur du réseau actuel.

Le nouveau concessionnaire semble en être conscient. Pour lui, cette réorganisation passe par le redéploiement d’un réseau intégré et évolutif constitué spécialement de voies spécialement dédiées à la circulation des autobus. Le groupement s’engage à cet égard à mettre en place en étroit partenariat avec l’autorité délégante, « un réseau de référence unique au Royaume ». De plus, il s’engage à mettre en place un réseau de transport qui s’insère dans un espace où coexistent les différents modes de transport : tramway, taxis, voitures individuelles.

Le réseau qui sera mis en place s’articule autour de six lignes structurantes couvrant l’agglomération Rabat-Salé-Témara en parfaite complémentarité avec le linéaire du tramway.
Selon le groupement franco-marocain, dès l’entrée en vigueur du contrat de gestion déléguée, les travaux de construction des premières voies dédiées aux bus vont démarrer en collaboration avec les services techniques des autorités délégante. Les travaux permettront à court terme de construire 6,8 km, à moyen terme 37,6 Km et 39 km à long terme.
Côté tarifs, le groupement propose des prix de tickets inférieurs à ceux pratiqués actuellement. Ce sera un tarif uniforme sur toute l’agglomération (3,5 DH). Selon le groupe adjudicataire, il n’y aura d’augmentation de tarifs (4 DH qui est le niveau actuel) qu’une fois que les usagers auront apprécié le progrès en matière du service.

Le groupe Veolia qui gère déjà le service concédé de la distribution d’eau et d’électricité et d’assainissement liquide renforce sa présence à Rabat en particulier et au Maroc en général.
Pour rappel, trois opérateurs étaient en lice pour remporter le juteux marché du transport en commun dans la capitale (un investissement de 180 MDH) : Keolis, Alsa et Veolia. Veolia Transport se présente comme le premier opérateur privé européen de transport public.

Dans 25 pays, le groupe ( 72.302 salariés) se veut le premier opérateur privé de transport public en Europe et aux Etats-Unis. L’entreprise a réalisé en 2005 un chiffre d’affaires de 4,35 milliards d’euros, en progression de 21,2%. Keolis quant à lui est un opérateur privé de transport public de voyageurs. Il assure chaque jour les déplacements de millions de personnes en France et à l’international (7 pays européens et au Canada).
Keolis c’est 1,8 milliard de voyageurs transportés, 150 filiales dans le monde, 38 000 salariés dont plus de 27 000 conducteurs, 2,8 milliards d’euros de CA.
S’agissant de Alsa, c’est l’entreprise leader du secteur espagnol du transport de voyageurs par route. Après avoir intégré le groupe britannique National Express, premier opérateur d’autocars et de trains du Royaume-Uni, Alsa a consolidé sa position de leader grâce à l’acquisition en 2007 du Groupe Continental Auto. S’agissant du CA (à fin 2006), il se monte à 365,6 millions d’euros. Par Abderrahman Ichi | LE MATIN

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , ,