Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Un imam marocain déplore la multiplication des actes racistes contre sa mosquée
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Un imam marocain déplore la multiplication des actes racistes contre sa mosquée

Un imam marocain déplore la multiplication des actes racistes contre sa mosquée

Par: le vendredi, septembre 5, 2014

Saguenay : Brahim .R est un imam marocain installé, depuis 30 ans, à Saguenay dans le nord du Québec. Il a dit son inquiétude face à l’exacerbation des actes profanateurs visant sa mosquée.

6957438-10638477

Saguenay, petite ville du Québec, de 150.000 habitants, située à 500 km au nord de Montréal, est secouée, depuis plusieurs mois, par une série d’actes racistes visant la communauté musulmane.

Face à l’exacerbation de ses actes, qui ont été revendiqués récemment, par un groupuscule de droite dénommé « Les Nationalistes du Saguenay« , un imam marocain de la mosquée de la ville, Brahim .R, mariée à une québécoise et officiant à son poste depuis 30 ans, a déploré que ces attaques racistes, vont de pair avec la persistance à l’égard des musulmans, d’un certains nombre de préjugés de la part des habitants de cette région du Québec.

Cité par le site belge DH.be et par l’agence française AFP, l’imam marocain a indiqué que l’ignorance aggrave la fréquence de ce genre d’incidents.

‘‘Je ne veux pas accuser les responsables de ces actes de racisme, je crois surtout qu’ils sont ignorants’’ a choisi de tempérer Brahim .R qui doit, presque quotidiennement, retirer des autocollants haineux des murs de sa mosquée.

Selon la même source, les actes racistes à l’égard des musulmans à Saguenay, restent incompréhensiblement impunis par les autorités publiques locales.

Ces attaques racistes ont pris, ces derniers temps des formes d’une violence extrême, comme du sang de porc jeté sur les murs de la mosquée, des autocollants haineux collés sur ses murs et dans un quartier d’immigrants ou la pose d’une affiche prévenant les visiteurs qu’ils entrent dans une « ville blanche« .

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,