Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Un industriel belge lorgne l’’Or Rouge’ marocain qui soigne la dépression légère
Actualités du Maroc » Actualités du Monde » Un industriel belge lorgne l’’Or Rouge’ marocain qui soigne la dépression légère

Un industriel belge lorgne l’’Or Rouge’ marocain qui soigne la dépression légère

Par: le jeudi, juillet 24, 2014

Bruxelles : Il y a un trésor qui pourrait, si intelligemment réglementé, qualifié et développé, assurer une richesse durablement conséquente pour le Maroc, ‘l’or rouge’ ou l’épice la plus chère au monde, le Safran.

6841957-10455474
En effet, le Maroc comptant à ce jour parmi les 3 plus gros producteurs au monde de Safran, avec l’Iran et l’Inde et dont la production avoisinerait annuellement les 3 tonnes, a un avantage de taille face à ces deux lointains concurrents.

Le Safran du Maroc, comparé au Safran indien réputé de moindre qualité et au Safran iranien bon mais difficilement commercialisable à cause des embargos économiques sur le pays, se dégage comme le produit présentant internationalement, le meilleur avantage comparatif.

Ses prix sur le marché international sont trop élevés. Ils se situent autour de la somme de 30.000 euros le kilo, or le producteur marocain a du mal a réellement à en bénéficier, puisqu’il ne se fait payer le kilo qu’autour de 1500 euros, à cause du fait que la filière de distribution est fortement dominée par les intermédiaires.

Ce marché présentant avantage énorme, pour l’économie marocaine, pourrait l’être encore plus, notamment au niveau économico-sociale dans les milieux ruraux au royaume, grâce à un projet de coopération belgo-marocaine mis en lancement par un opérateur médicinal belge qui trouve au Safran, une vertu médicale très impressionnante.

Un antidépresseur léger
En effet, rapporte le site belge levif.be, la société belge Pharco, spécialisée dans les produits médicinaux naturels délivrés sans ordonnance, voudrait se mettre en partenariat stratégique avec les groupements de producteurs marocains de Safran, pour développer une ligne d’un nouveau produit à base de Safran, pouvant lutter contre la dépression légère.

Le groupe belge a expliqué que le Safran est riche en safranol et en crocine, deux principes actifs qui jouent un rôle essentiel sur l’adrénaline, la dopamine et la sérotonine qui sont trois neurotransmetteurs qui régulent l’humeur.

Les fondateurs de Pharco qui assurent vouloir se mettre en collaboration avec 24 coopératives de safran du Haut Atlas, regroupées au sein de la Maison du Safran à Taliouine et qui produisent à elles seules les trois tonnes de safran du Maroc, ont indiqué que les vertus thérapeutiques du Safran, sont à ne pas confondre avec les traitement médicamenteux lourds destinés à soigner les cas de dépressions les plus aggravées : ‘‘On ne parle pas ici de burn-out ou de dépressifs profonds, mais plutôt de ceux qui souffrent d’une légère et passagère baisse de moral liée à une rupture ou à une déprime saisonnière’’

Le laboratoire belge se dit prêt à développer sa collaboration au Maroc avec la Maison du safran. Une piste qui, si elle se confirme, pourrait signer les débuts d’une belle collaboration belgo-marocaine.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,