Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Un mauvais atterrissage a failli tourner à la catastrophe à Casablanca
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport » Un mauvais atterrissage a failli tourner à la catastrophe à Casablanca

Un mauvais atterrissage a failli tourner à la catastrophe à Casablanca

Par: le jeudi, mars 5, 2009

Une catastrophe aérienne a été évitée de justesse le 1er mars à Casablanca lorsqu’un avion en provenance de Belgique a, à l’atterrissage, failli entrer en collision avec des avions au sol, a indiqué jeudi l’Office national marocain des aéroports (ONDA).
Une catastrophe aérienne a été évitée de justesse le 1er mars à Casablanca lorsqu’un avion en provenance de Belgique a, à l’atterrissage, failli entrer en collision avec des avions au sol, a indiqué jeudi l’Office national marocain des aéroports (ONDA). Un avion qui venait de Charleroi (Belgique) a commis « une erreur de pilotage grave » et « une catastrophe a été évitée grâce aux équipements de l’aéroport et à la vigilance des contrôleurs », a déclaré à l’AFP le directeur général de l’ONDA, Abdelhanine Bouallou.
C’est le quotidien L’Opinion qui, le premier jeudi, a sorti l’information, ensuite confirmée à l’AFP par l’ONDA.
Le pilote de l’avion, un Boeing 737 de la compagnie à bas prix Jetairfly – affrété par Jet4you – qui entamait son atterrissage dimanche à 08H55 par un temps brumeux, était sur le point de se tromper de piste et d' »entrer en collision avec quatre avions du même type qui s’apprêtaient à décoller » de l’aéroport Mohammed V de Casablanca, a ajouté le journal.
« Monsieur, vous venez de sauver la nation », a dit le contrôleur aérien de l’aéroport international de Casablanca à un pilote au sol, qui venait d’alerter la tour de contrôle, selon L’Opinion.
« S’il y avait eu la moindre inattention, nous aurions eu une catastrophe », a pour sa part affirmé à l’AFP le directeur général de l’ONDA.
« Le pilote belge avait décidé unilatéralement de passer en pilotage manuel et ce n’est qu’après insistance des contrôleurs aériens qu’il s’est ressaisi », a expliqué M. Bouallou.
« Une demande de sanction envers ce pilote a été déposée auprès de la Direction marocaine de l’aviation civile », a-t-il ajouté.
« Les équipements de l’aéroport ont fonctionné et les contrôleurs ont été vigilants », s’est réjoui M. Bouallou.
AFP
wana

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,