Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Un mois de cinéma marocain à Madrid
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport » Un mois de cinéma marocain à Madrid

Un mois de cinéma marocain à Madrid

Par: le mardi, mars 3, 2009

L’institution culturelle « Maison Arabe » organise, du 6 mars au 6 avril prochain à Madrid, un cycle de cinéma marocain sous le thème « Maroc : un regard contemporain », qui prévoit la projection de plusieurs longs-métrages de réalisateurs marocains.

L’institution culturelle « Maison Arabe » organise, du 6 mars au 6 avril prochain à Madrid, un cycle de cinéma marocain sous le thème « Maroc : un regard contemporain », qui prévoit la projection de plusieurs longs-métrages de réalisateurs marocains.

Cinq films contemporains marocains seront ainsi projetés dans le cadre de cette manifestation culturelle qui a pour principal objectif de permettre au public espagnol, en général, et madrilène, en particulier, de se faire une idée sur l’actualité cinématographique au Maroc.

Pour faciliter cette tâche aux cinéphiles espagnols, la « Maison Arabe » s’est chargée du sous-titrage en espagnol des long-métrages qui seront projetés en version originale à raison de deux par semaine (lundi et vendredi) tout au long de ce rendez-vous cinématographique.

Les réalisateurs marocains Ahmed Boulane et Hassan Benjelloun, dont les longs métrages respectifs « Les Anges de Satan » et « Où vas tu Moshé ? » figurent au programme de ce cycle, participeront les 13 et 27 mars à deux débats cinématographiques prévus à cette occasion.

« Les Anges de Satan » relate l’histoire de 14 jeunes musiciens de hard-rock arrêtés par la police et condamnés par la justice à des peines allant de trois mois à un an pour « ébranlement de la foi musulmane » et « satanisme ».

Les faits du films « Où vas tu Moshé ? » se déroulent au Maroc du début des années 60 lorsque de nombreux juifs marocains quittent le pays pour aller s’installer en Israël.

Les organisateurs de ce cycle de cinéma prévoient la projection, en outre, des long-métrages « Les Jardins de Samira », de Latif Lahlou et « Les arêtes du coeur », de Hicham Ayouch. Ce dernier film plonge les spectateurs dans la vie du petit village de pêcheur de Tafdnar près d’Agadir et qui a perdu la majorité de ses hommes en mer.

Le célèbre film de Nabil Ayaouch, « Ali Zaoua », pourra être apprécié également par le public espagnol lors de cette manifestation durant laquelle le cinéma marocain sera à l’honneur.

MAPF
menara

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , ,