Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Une américaine milite par une aide symbolique au Maroc pour l’aider à rester hors d’atteinte d’Ebola
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Une américaine milite par une aide symbolique au Maroc pour l’aider à rester hors d’atteinte d’Ebola

Une américaine milite par une aide symbolique au Maroc pour l’aider à rester hors d’atteinte d’Ebola

Par: le mercredi, octobre 1, 2014

Pennsylvanie : Une femme américaine a décidé d’organiser une collecte de fonds pour acheminer une aide ‘symbolique’ vers le Maroc, afin de l’aider, dit-elle, à rester hors d’atteinte du virus de la fièvre d’Ebola.

7037457-10768622

En effet, Marlene McClay, résidente dans la ville de Havertown dans le comté du Delaware en Pennsylvanie, a décidé d’organiser dans sa ville, une campagne de collecte de fonds qu’elle a intitulé ‘‘Wipe out Ebola’’ (Essuyer Ebola).

Le produit de cette collecte de fonds servira à acheminer vers le royaume, une aide symbolique sous forme de lots de lingettes désinfectantes antibactériennes, destinées à être distribuées à 900 écoliers marocains, 400 enfants d’un groupe scolaire à Casablanca et 500 dans un collège à Agadir.

Marlene McClay a déclaré au site américain d’informations, The Delaware County Daily Times, qu’elle est motivée par le fait que le royaume, bien que hors d’atteinte du virus Ebola, reste l’unique pays au monde à envoyer des avions et des cargos aériens dans les pays africains infestés par le virus. « Et c’est pour cela qu’il faille lui témoigner de la solidarité afin de l’aider à rester préservé de toute contamination par ce virus mortel ».

McClay, qui se rétablit d’un cancer de la thyroïde, a indiqué que son choix d’envoyer des lingettes désinfectantes provient du fait que le virus Ebola se transmet par le contact physique, notamment le toucher par les mains des sujets malades, et que inculquer aux enfants de bonnes habitudes d’hygiénes restent le meilleur moyen de les protéger de toute contamination.

Source:LEmag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , ,