Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Une campagne agricole 2008-09 exceptionnelle, de bonnes perspectives pour 2009-10
Actualités du Maroc » Economie » Une campagne agricole 2008-09 exceptionnelle, de bonnes perspectives pour 2009-10

Une campagne agricole 2008-09 exceptionnelle, de bonnes perspectives pour 2009-10

Par: le samedi, septembre 12, 2009

Une campagne agricole 2008-09 exceptionnelleLa campagne agricole 2008-2009 s’est caractérisée par des conditions climatiques et une conjoncture internationale favorables, ce qui a eu un impact positif sur les volumes de production, indique jeudi le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, relevant que « la campagne 2009-2010 se présente sous de bons auspices ».

Concernant les conditions climatiques, la campagne 2008-2009 a été marquée par des précipitations abondantes réparties globalement de manière équilibrée dans le temps et sur les différentes régions du Royaume avec une moyenne pluviométrique record de 543 mm, contre 357 mm lors d’une campagne normale.
Cette augmentation a eu pour effet de hisser de manière significative le taux de remplissage des barrages à vocation agricole pour atteindre 9,6 milliards de m3 au 28 août 2009 au lieu de 5,1 milliards à la même période de la campagne précédente, précise le ministère dans un communiqué, relevant que la campagne agricole a, de même, bénéficié d’une conjoncture internationale favorable en ce qui concerne les cours des intrants.
Ces facteurs ont eu un impact positif sur le bilan de cette campagne qui présente ainsi des résultats très positifs et une amélioration exceptionnelle des volumes de production conformément aux prévisions.
Ainsi, la production record des céréales s’est établie à 102 millions de quintaux, soit une augmentation de 98,3 pc en comparaison avec la précédente campagne. Cette production est répartie entre le blé tendre à hauteur de 43,4 millions de quintaux, l’orge pour 37,8 millions de quintaux et le blé dur avec 20,3 millions de quintaux.
Les volumes de blé tendre commercialisés déclarés par les intervenants du secteur se sont, pour leur part, chiffrés à 20 millions de quintaux à fin août, ce qui représente une augmentation de 94 pc par rapport à la campagne précédente et de 61 pc en comparaison avec la moyenne des cinq dernières années, poursuit le communiqué.
Le taux de rendement céréalier s’est, quant à lui, établi en moyenne à 19,7 qx/ha avec des taux atteignant 30 qx/ha dans certaines régions bour.
Certaines régions ont enregistré des taux de production céréalière record avec, en tête, la région de Marrakech-Tansift-El Haouz avec près de 20 millions qx, soit le double des volumes réalisés lors de la précédente campagne, suivie de la région de Chaouia avec plus de 15 millions qx, puis de Doukkala-Abda avec plus de 14 millions de qx, ajoute le ministère.
Par ailleurs, la production de primeurs s’est chiffrée à 1,9 million de tonnes (+12 pc), les agrumes à 1,4 million de tonnes (+10 pc), les olives à 1 million de tonnes (+17 pc), enfin la production de canne à sucre et de betterave s’est établie à 3,5 millions de tonnes (- 8 pc, une baisse due aux effets des inondations).
Concernant la filière animale, la production a également connu des améliorations notables notamment pour le lait avec 1,8 milliard de litre (+5 pc), les Âœufs avec 3,9 milliards d’unités (+ 5 pc) et les viandes blanches et rouges avec respectivement 490.000 (+ 2 pc) et 400.000 tonnes (+0,5 pc), indique la même source.
En outre, les volumes des exportations ont, de manière globale, réalisé une amélioration avec 770.000 tonnes exportés, soit une évolution de 3 pc. Les exportations d’agrumes ont, en revanche, reculé pour s’établir à 482.000 tonnes (- 17 pc) en raison des effets de la crise financière mondiale et des inondations ayant touché la région du Gharb.
Le ministère relève également qu’outre les bonnes conditions climatiques, les bons résultats de la campagne agricole ont été accentués par les mesures prises par le gouvernement.
Ces mesures ont porté, selon le communiqué, sur plusieurs volets notamment le programme spécifique à la commercialisation du blé tendre sur la base d’un prix de référence de 270 DH le quintal, l’élargissement des superficies destinées à la multiplication des semences, ce qui s’est traduit par l’approvisionnement du marché en une quantité record de 1,2 million de quintaux de semences au titre de la campagne 2008-2009, sans oublier la facilitation des procédures d’octroi des subventions de l’Etat au secteur avec la réduction du délai de traitement des dossiers grâce à la création du guichet unique.
Par ailleurs, le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime a pris de nombreuses mesures visant à limiter les effets des inondations. Celles-ci ont porté sur la maintenance et la restauration des ouvrages hydriques agricoles, la distribution de plants d’arbres en remplacement aux cultures détruites et la distribution de têtes de bovins et caprins de grandes quantités d’orge et de forage composé subventionné, ajoute-t-on, notant que cette opération a nécessité une enveloppe globale de 465 millions de DH dont plus de 60 pc assurés par l’Etat.
Les opérations de reconvertion des cultures ont également joué un rôle important dans le programme de lutte contre les effets des inondations. Ce programme s’est matérialisé par la plantation en février 2009 de 52.000 hectares de tournesol (104 pc du programme initial), 26.000 HA de maïs (120 pc du programme), 6.600 Ha de riz (94 pc du programme) et 1.300 Ha de cannes à sucre (50 pc du programme), souligne la même source.
Dans l’objectif de capitaliser sur les bons résultats de la campagne agricole écoulée, un programme d’action a été mis en place qui s’articulera autour de trois axes dont l’amélioration des chaînes de production en se basant sur le relèvement de la productivité céréalière notamment à travers l’encouragement de l’utilisation des semences. Cela passera par l’instauration de subventions atteignant 150 DH pour le blé tendre et 135 DH pour le blé dur et l’orge, ainsi qu’une prime de stockage de 5 DH/quintal/mois pendant 9 mois (avec un seuil maximum de 220.000 quintaux).
Au programme également la création de plus de 140 points de vente afin de rendre les semences plus accessibles, outre le lancement de larges campagnes de sensibilisation à travers le Royaume, indique le ministère, faisant savoir que les quantités de semences disponibles au titre de la prochaine campagne s’élèvent à 1,45 million de quintaux.
L’action du département de l’agriculture focalisera, à côté de cela, sur la mise en oeuvre des contrats-programmes des filières du sucre, agrumes, primeurs et olivier ainsi que les filières animales qui bénéficieront d’un plan d’action spécifique visant la hausse de leur production.
On prévoit aussi le développement du machinisme agricole, entre autres, via la poursuite de la subvention des tracteurs et autres machines.
La gestion de l’irrigation viendra, pour sa part, en application du programme national d’économie d’eau qui vise l’équipement de 550.000 hectares en technique d’irrigation localisée ce qui permettra une économie de 1,5 milliard de m3 à l’horizon 2020, relève le département de l’agriculture, soulignant que pour la prochaine campagne, l’équipement de 29.000 hectares est déjà programmé pour un objectif d’économie de 90 millions de m3 au niveau des exploitations agricoles.
L’encadrement de l’investissement agricole passera, enfin par le lancement de la seconde tranche du partenariat public privé autour de l’exploitation des terres Sodea/Sogeta au profit de 131 projets pour un investissement global de 7,7 milliards de DH.
La campagne 2009-2010 connaîtra aussi le lancement des projets programmés sur la prochaine décennie avec une vingtaine de projets pilier I et 48 projets Pilier II, conclut le communiqué.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,