Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Une conférence à Rabat explore les défis de l’Islam contemporain
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Une conférence à Rabat explore les défis de l’Islam contemporain

Une conférence à Rabat explore les défis de l’Islam contemporain

Par: le dimanche, novembre 7, 2010

M. Ahmed TOUFIQ Ministre des Affaires IslamiquesSelon les participants à un forum organisé les 2 et 3 novembre à Rabat et consacré au rôle de l’Islam dans le monde moderne, des passerelles permanentes de dialogue entre les Musulmans et l’Occident doivent être mises en place pour éviter les incompréhensions et les conflits interreligieux.

« L’échange de points de vue entre les experts demeure le meilleur moyen d’amorcer un dialogue entre les cultures en vue d’apporter les solutions à certaines questions touchant à la religion, selon une approche académique pertinente, loin des crispations et des prismes déformants », a déclaré le Ministre marocain des Affaires islamiques, Ahmed Taoufiq.

Cette conférence, organisée par le Ministère marocain des Affaires islamiques et par le British Council, s’est intéressée aux moyens de répondre aux leaders politiques en matière de gestion des affaires religieuses, à la fois dans les pays musulmans et dans les pays à minorité musulmane. Taoufiq a expliqué que cette réunion visait à fournir un examen détaillé de la question, afin que l’opinion publique à la fois dans le monde musulman et en Occident puisse disposer de voies permettant de lutter contre l’ignorance et les préjugés.

Le vice-président de la communauté musulmane d’Italie, Yaya Pallavicini, a déclaré que le principal obstacle entraînant des conflits entre les Musulmans et les membres des autres religions est l’incompréhension. Selon lui, les Musulmans d’Europe ont une lourde responsabilité sur leurs épaules, notamment en matière d’éducation des jeunes générations.

« L’éducation doit répondre en même temps aux valeurs de l’Islam et à l’ouverture sur l’Occident », a-t-il déclaré, ajoutant que le but est de parler de la notion de coexistence. Il a attiré l’attention sur le rôle déterminant des intellectuels, des penseurs et des médias dans la lutte contre les préjugés, qui, selon lui, mènent à la confrontation.

Les participants ont souligné le besoin d’intégration et de tolérance comme des facteurs essentiels pour permettre aux minorités musulmanes dans les pays occidentaux de vivre en paix et de s’épanouir. Ils ont également souligné que les deux parties doivent faire des efforts en ce sens.

L’ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc, Timothy Morris, a expliqué que la communication entre l’Occident et le monde musulman doit être améliorée, et que le fossé culturel entre les deux ne doit plus être exacerbé. Ces deux mondes doivent à la place travailler de concert pour faciliter la connaissance et la sagesse.

Il a appelé l’Europe, notamment la Grande-Bretagne, qui compte près de deux millions de Musulmans, à comprendre l’Islam. Il a expliqué que l’ignorance reste l’ennemi à abattre, en particulier dans un monde marqué par la propagation rapide de l’information.

Le sociologue Bahi Azzedine a expliqué à Magharebia que le dialogue intellectuel devait être renforcé pour surmonter les idées traditionnelles. Il a affirmé que l’éducation est la meilleure manière de réconcilier des points de vue différents et permettre aux valeurs de tolérance et d’acceptation de l’autre de prévaloir.

« Les Musulmans vivant en Europe et aux Etats-Unis doivent faire l’effort de s’ouvrir sur leur milieu de résidence. Mais les pays d’accueil devront, pour leur part, leur garantir l’égalité, à commencer par l’emploi, pour éviter les problèmes sociaux qui sont interprétés, à tort, par des considérations religieuses », a-t-il conclu.

Source : magharebia.com

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , ,