Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Une marocaine meurt à cause de son voile au métro de Montréal
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Une marocaine meurt à cause de son voile au métro de Montréal

Une marocaine meurt à cause de son voile au métro de Montréal

Par: le samedi, février 1, 2014

Une ressortissante marocaine a perdu la vie à la station Fabre du métro de Montréal, après que son voile soit pris dans le mécanisme d’un escalier mécanique, selon les premières constatations.

6286409-9479806

Selon la police de Montréal, la femme marocaine était âgée de 47 ans et s’appelait Naima Rharouity.

Les causes exactes entourant la mort de la défunte, dans le métro de Montréal étaient toujours inconnues, alors que les responsables de l’enquête étudiaient encore toutes les hypothèses au lendemain de l’accident qui lui a coûté la vie, indique le site canadien journaldemontreal.com.

‘‘Les informations que les policiers ont reçues, c’est que la dame aurait été étranglée par son foulard. Son hijab est resté coincé dans l’escalier mécanique et le tout se serait resserré autour de son cou et la dame aurait succombé à ses blessures’’, a déclaré Jean-Pierre Brabant, porte-parole de la police, cité par le quebec.huffingtonpost.

Naima Rharouity, était mère de deux enfants, habitant dans le quartier Villeray, elle venait de quitter le Maroc pour s’établir au Québec. Son décès dans de telles conditions, laisse planer d’énormes doutes, dans son entourage.

‘‘C’est un tissu qui est tellement mince et facile à enlever. Elle aurait pu l’enlever facilement. Ça ne me rentre pas dans la tête qu’elle soit morte comme ça’’, a commenté une proche, qui a préféré taire son nom, interrogée par le site fr.canoe.ca.

désignés du doigt, les activistes d’extrême droite canadienne. La mort de Rharouity à cause de son hijab, a en effet, été instrumentalisée par cette extrême droite québécoise qui appelle à l’interdiction des symboles religieux dans les lieux publics, dans le cadre du débat sur la charte des valeurs.

Sur les réseaux sociaux ses activistes ont multiplié les commentaires haineux et ouvertement racistes sur ce drame, rapporte le site canadien anglophone cbc.ca

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,