Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Une rentrée scolaire à Fès sous le signe des réformes
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Une rentrée scolaire à Fès sous le signe des réformes

Une rentrée scolaire à Fès sous le signe des réformes

Par: le samedi, septembre 5, 2009

rentrée scolaire à Fès sous le signe des réformes Alors que l’heure de la rentrée scolaire sonnera sous peu, le secteur de l’enseignement dans la région Fès-Boulemane s’apprête à entrer dans une phase de réforme, en conformité avec l’esprit du programme d’urgence national de l’éducation (2009-2012).

Pour la mise en œuvre de ce programme, l’Académie régionale d’éducation et de formation a mis sur pied une feuille de route, ayant pour priorités l’accélération du rythme des réformes et le rattrapage des retards enregistrés dans la réalisation de certains chantiers.
Une enveloppe conséquente de plus de 287 millions de dirhams sera allouée, spécialement pour cette rentrée, à la réalisation de projets s’inscrivant dans le cadre du programme d’urgence de l’Académie au titre de son budget 2009.

Trois axes prioritaires ont été déjà délimités, à savoir la garantie de la scolarisation obligatoire jusqu’à l’âge de 15 ans (203,67 MDH), l’encouragement de l’initiative et du mérite dans le cycle secondaire qualifiant (51,23 MDH) et le traitement des questions pédagogiques urgentes (32,28).
Au vu de la multiplicité et de la complexité de quelques uns des chantiers, déjà ouverts ou qui attendent d’être lancés, cette rentrée scolaire s’annonce bien chargée. Chaque acteur du système d’enseignement de la région, forte d’une population scolaire dépassant les 360.000 élèves, est appelé à apporter une pierre à l’édifice de « l’école de qualité », en faisant preuve d’initiative et de sacrifice.
Il sera ainsi question, dès cette rentrée scolaire, de l’élargissement de l’offre d’éducation, la lutte contre la déperdition scolaire, l’intégration des technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement, la promotion des conditions de scolarisation, la mise à niveau de l’offre pédagogique, l’encouragement du mérite, le soutien des mécanismes d’encadrement et la mise en place d’un véritable système d’orientation, pour ne citer que ces chantiers.
En parallèle avec ces chantiers dits « de fond « , la région s’emploie à réunir tous les ingrédients du succès des réformes, en particulier à travers la mise à niveau des établissements scolaires de la région. En atteste les importants investissements prévus pour faire de l’école un lieu accueillant d’éducation, d’apprentissage et de promotion de la personnalité de l’élève.
Dans une initiative-pilote au niveau national, une association baptisée « écoles de l’espoir » a ainsi vu le jour grâce aux efforts de différents partenaires locaux, soucieux de la qualité de l’enseignement dans la capitale spirituelle du Royaume. La principale mission de cette association sera d’assurer le réaménagement et la réhabilitation de dizaines, voire des centaines d’établissements scolaires que compte la région Fès-Boulemane.
A la faveur d’un partenariat clair et aux objectifs bien définis, rassemblant, entre autres, la préfecture de Fès, la commune urbaine, le comité régional du développement humain, des investisseurs originaires de la ville, des responsables locaux du secteur de l’enseignement et des associations des parents d’élèves, les premiers fruits de ce projet devront être récoltés dès cette rentrée.
En se donnant ainsi les moyens de réussir les multiples chantiers de réforme d’un secteur aussi vital et complexe que celui de l’enseignement, la ville de Fès et avec elle toute la région peut enfin aspirer à rejouer pleinement son rôle de haut lieu de savoir et de véritable pépinière de matière grise.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,