Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Voitures hybrides au Maroc : Pourquoi les assureurs ont-ils peur ?
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Voitures hybrides au Maroc : Pourquoi les assureurs ont-ils peur ?

Voitures hybrides au Maroc : Pourquoi les assureurs ont-ils peur ?

Par: le mercredi, novembre 13, 2013

Circuler en voiture hybride ou électrique, s’afficher ami de la nature et circulant propre, deviennent au niveau de certains milieux sociaux huppés du royaume, très à la mode, une tendance qui prend forme et se promet une ampleur, au point d’inquiéter les compagnies d’assurance.

6043590-9015725
Si le parc automobile marocain, ne compte actuellement que deux centaines de véhicules hybrides et électriques, il se pose néanmoins pour les assureurs, l’épineuse question des manipulations des véhicules accidentés et en pannes, sur la voie publique.

Si un véhicule normale essence ou diesel, accidenté ou en panne, ne nécessite que l’intervention d’un remorqueur pour le tracter vers le lieu de réparation, la tache devient hautement dangereuse, lorsqu’il s’agit d’un véhicule électrique ou hybride, ce qui induit pour les assureurs, un surcout considérable.

En effet, un véhicule électrique accidenté nécessite des précautions drastiques pour son traitement, car endommagé, il représente un risque important d’électrochoc, pour son conducteur ou pour le remorqueur ou tout autre intervenant qui tenterait de sauver les voyageurs ou de remorquer ou réparer la voiture.

De même pour les véhicules hybrides, qui sont plus dangereux, vu qu’ils fonctionnent avec un mixe de carburant et d’électricité, ce qui augmentent sur les lieux d’accidents, les risques d’explosions, d’incendies ou d’intoxications chimiques.

Ceci pose un défi important pour les compagnies d’assurances ainsi que pour les réseaux nationaux de dépanneurs, qui restent non préparés à traiter ce genre de risques, sur un lieu d’accident.

Selon une lettre d’information francophone de la place, une compagnie d’assurance marocaine, a pris les devants, anticipant ce genre de problèmes qui génère une classe de risques nouveaux au Maroc.

Elle a organisé une formation d’adéquation, aux normes européennes, au profit de son réseau sous-traitant de dépanneurs, afin de leur apprendre à gérer sur les scènes d’accident, ce type de situations dangereuses.

Les dépanneurs ayant suivi cette formation recevront une attestation les habilitant à dépanner les véhicules électriques et hybrides assurés par cette compagnie.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,